Au carrefour

 
Au carrefour 
de la rue de l’asile 
et de celle de la gare 

immobile et triste 
sous les pieuses sirènes 
des automobilistes 

son cartable en toile brune 
comme une feuille d’automne 
sur le sexe de l’Homme 

un individu 
               nu 
                 perdu 
                      au visage de Jésus 

Vu dans une petite ville de province
le 25 avril 2010

À propos de Perrin Langda


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 646 autres abonnés

%d bloggers like this: