Nous glissons, loin du temps

Nous glissons loin du temps de l'espace Sans échanger une parole Car nous portons en nous Le lourd passé de nos aïeux En fumée il s'envole dans le rétroviseur Comme le monde est silencieux calme et inoffensif Quand on est enfermé dans sa voiture Nous respirons un air plus chaud qu'à l'extérieur Le regard fixe hébétés et pensifs Nous n'entendons qu'à peine le bruit du moteur A travers des décors grandioses des reliefs magnifiques refoulés qui défilent En fond d'écran de zone industrielle Que nos chansons préférées transfigurent Dans cette fin d'après-midi rose et lumineuse Quels taggeurs ont donné à quels noms Les formes arrondies, extravagantes Qui passent au dessous de brefs ponts Ou stagnent près de vieilles usines branlantes ? Quand nous croisons parfois l'indifférent profil Au delà des cloisons de métal D'un autre couple d'êtres humains Que nous doublons sur l'autre file Ce sont d'autres humains des personnes réelles Mais dans quelle dimension, dans quel monde parallèle ?

À propos de Perrin Langda


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 646 autres abonnés

%d bloggers like this: