Archives de Tag: nuages

Petit vert de Chartreuse

Aiguebelette3

des nuages
frais barbotent
dans l’eau bleue
du ciel pendant
que les montagnes
coulent à grosses
gouttelettes depuis
le lac vert où on boit
un coup en terrasse

 


Du fond d’une vinaigrette céleste

e832d9aa10b91291bd15bae32d1b94eb

bien touiller
les nuages
monter le ciel
en sauce avaler
des montagnes
de salades

source photo


Une vieille prière qui coule de source…

un fleuve n’a ni
passé ni pré-
sent ni futur
car il est à
sa source en même
temps qu’à l’estuaire
dans les nuages
et sous tes pieds


(extrait de Quelques microsecondes sur Terre, recueil inédit)

cars_humor_funny_bible_flood_moses_desktop_1700x1024_hd-wallpaper-870509photo trouvée ici


Nawel sur son nuage

il était moniteur de parapente
elle était prête
à toucher le fond
il l’emmena
au-dessus des nuages
au septième ciel
des bisounours

Care-Bears-IRL-bisousnours-1-550x283


Paréidolies

Paréidolies clouds_sheep

par-delà les paroles      nos idéaux des paréidolies        des parodies de paradis errants         au nez et à la barbe d’idoles   apparaissent disparaissent dans l’espace                      aérien

Le mouton qui comptait les nuages


Dessin de Mordillo

Il était un mouton qui dormait en comptant les nuages dans le ciel. Un jour, il arriva qu'il tomba amoureux d'un cumulonimbus spécial du nom de Jessica. Or, sous l'effet du coup de foudre, la jolie petite nuée se changea en tempête, et quand tout le troupeau sous la pluie fut trempé, celui-ci fit sa bête noire de notre doux mouton. Enfin, nul ne compta plus sans faire d'affreux cauchemars, sauf celui qui depuis, brûlant pour sa brebis, s'envolait chaque soir en fumée.

Le berger des nuages

ils forment la pensée du bien quand ils s'amalgament et la pensée du rien quand ils se dissolvent puis s'autodissipent ou bien s'entramalgament au nom de ces pensées-mêmes dans le ciel bleu du mois d'avril du moins aux yeux du berger des nuages qui n'est plus qu'un nuage parmi les nuées à demi sommeillant et pensif dans le flou de ses propres pensées

Pensées

Qu'est-ce qui a fait de vous ce trouble-fête Heureux dans les nuages ou dans les astres ? Tous ceux qui veulent vivre ont le même but Est-ce le bonheur d'un autre qui les frustre ? Vous vous êtes levé sensible un jour Tout à fait dissolu là dans le monde Des arbres, des passants et des voitures Calme et incohérent plein d'inquiétude Les gens vous fuient comme un extraterrestre Ou vous enferment dans des lieux communs Ont fait de vous un doux rêveur (mais rustre Aux discours niais singuliers et brumeux) Vous ne saisissez plus confus modernes Les bavardages des masses nocturnes On vous a décidé perturbé triste Le plus grand nombre pense que vous faites Partie des plus risibles des artistes Enfin, vous comprenez vous êtes poète

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 736 autres abonnés