Ainsi trinqua Tantris


En vers lents et courtois… Et avides, nous te remercions, vidéaste : En effet, les français ne sont pas assez francs. Car dans le fond, Tristan, peut-être, était tantriste ? De mensurer Iseut lui chalait sûrement Mille fois plus que de fonder une famille, Lorsqu’au balcon mirant il chantait ré mi fa Sol la si do, charmant et se montrant docile… - Ouf ! aurait-il lâché, oubliant l’amour fou ; Les roses, c’est tout jus te bon pour les zéros ! - Ton calibre a laissé un puissant reliquat Pour crédo, rêvait-il, dans mes cheveux dorés, Qui caillera autour de mes lèvres racailles ! Un séisme en son cœur grondait ! La blonde Iseut Au teint de jade, ayant vu nombre de pornos, Mi pro, mi naïve, les lui avait promises : Car déjà, elle savait s’amuser de nous, porcs.

À propos de Langda


2 responses to “Ainsi trinqua Tantris

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :