Le Rêve avant Noël

Décembre 2010

Il fallut que je passe le vingt-trois, un soir De décembre, la veille de celui de Noël, Dans l’antichambre de… mon vieil ami Joël. Après deux verres de rhum, nous fumâmes un pétard. La veille, je m’étais couché un peu trop tard ; Cela faisait longtemps ; je ne suis pas très large D’épaules : alors je suis devenu blanc comme neige, J’ai perdu connaissance, il n’était pas dix heures. Il fait un de ces froids de canard là-dehors ! A l’intérieur on voit des familles normales Sourire à la façon des comédies hiémales, Sans songer aux régions dévastées par les guerres - Dans une autre maison ravagée une mère, Dissimulant sa peine, fête la naissance De Jésus, son aîné encore un peu en transe, Le cadet persuadé d’être notre Sauveur - Riez, c’est carnaval ! Un auguste vieillard Se pointe, accompagné de quarante lutins, Huit rennes à l’air niais, une affable putain En bikini orné d’étoiles… C’est l’ex beau père Noël alcoolisé - Mais qui sait d’où il sort Celui-là ? - Il paraît que c’est saint Nicolas Qui aurait abusé d’un bon Coca Cola, Au conseil éclairé d’un certain Clement Moore - Et comme, on peut le dire, nous sommes les poires De notre Saint Sauveur, il faut nous consoler. Ainsi naquit Noël. Et Joël, désolé, Promettait d’arrêter de rouler des pétards.

À propos de Langda


One response to “Le Rêve avant Noël

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :