Avec la permanence de tout un monde

Décembre 2010

Avec la permanence de tout un monde Dans le raffut femelle de l'étrange fabrique Oh elles attendent alignées comme des clones Considèrent les signes comme autour de leurs crânes Coiffés de feuilles de plastique Où crânent en permanentes de saintes blondes Gravitent lentement les chaudes auréoles des chauffeuses Elles feuillètent gravement le Saint Livre Elle Tournent les feuilles de plastique Se rappellent le temps où elles étaient aussi belles Que les coiffeuses et les mille miroirs du salon minuscule Mirent à l'infini leur parfaite coiffure Dans le raffut femelle de l'étrange fabrique Oh alignées comme des clones elles attendent Comme autour de leurs crânes de fausses blondes Tournent les feuilles de plastique Qu'on finisse leur teinture 

À propos de Langda


One response to “Avec la permanence de tout un monde

  • Kajan

    déjà en des temps jadis
    leur teints turent

    à tel point qu’aujourd’hui
    encore leur seins taisent

    mais que dit maintenant
    cet étrange silence ?

    le secret des filles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :