Coeur de la ville

 En plein cœur de la ville, sous l’alcôve de verre d’un arrêt de tramway, belle, entièrement nue, se réveillait la femme… Chaste fée sous les pieux yeux des passants, l’or de sa peau anime les cloisons d’argent, et la courbe parfaite de son corps endormi est joliment cadrée par les lignes modernes de son lit aux couleurs métalliques et ternes : en plein cœur de la ville, sous l’alcôve de verre d’un arrêt de tramway, belle, entièrement nue, se réveillait la femme… - Mais ce n’est qu’un modèle ! - Allons allons chérie ! avec un logiciel peut-être tu pourrais, son corps est retouché… sur tes jambes de rêve, Faut-il que je me fâche ? qui sont les seules que j’aime ! N’épie pas cette affiche ! user de cette crème ? En plein cœur de la ville, sous l’alcôve de verre d’un arrêt de tramway, belle, entièrement nue, se réveillait la femme… 

juin 2010

Tableau : Tamara de Lempicka, Andromède.

À propos de Langda


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :