La leçon d’ortaugraf

C'est pourtant pas bien dur D'écrire correctement Sans avoir l'air d'un annal d'un analfa d'un analphabbé D'un ilétrer Faut qu'on conjugues les verbes à la bonne personne Faut mettre un -s- au plurielles sauf pour les mots en al Un -e- aux adjectifs féminines sauf pour les épicènes Faire attention aux zones aphones aux homofaubes aux hommes aux faunes Atout se qui sang bleu ceux qu'on fondre Et aux finales en -ai- de l'infinitif du participe passer qu'on peut facilement échangé Sans oublivier de conter Les lettres estymologîques Et les doubles conssones Breffe, il fault abandonné son ame d'enfant Ou tout es encores un peut kung-fu Car c'est beaucoup de règles compliquées Qui font rager les pédé les pédo les pédagog Les prof de francé Alors qu'il n'y a qu'une règle qui marche C'est de lire beaucoup Édeumémmorizéllimmâjedémo

À propos de Langda


3 responses to “La leçon d’ortaugraf

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :