Notre monde est cruel et absurde

... ... ...

C'est un endroit où pas mal de gens tristes Traînent autour de piteux massifs sur de petits chemins Notre monde est cruel et absurde Il n'est pas fait pour les humains Il y a là-bas deux frères jumeaux assez jeunes aux chevelures grises Qui me regardent fixement avec une étrange expression haineuse Pour commencer un type en peignoir bleu chaussé de sacs plastique Accomplit une espèce de prière au Soleil Puis une femme vient se rouler dans l'herbe à mes pieds En poussant des gémissements évocateurs Je voudrais bien mais elle n'est plus très attirante Un gars qui nous avait peu avant insultés sans raison Se présente à nouveau souriant pour faire connaissance « Toi ici ! Et alors, tu fais quoi dans la vie ? » Un autre vient me raconter Qu'il s'est fait éventrer, cette nuit, par une créature Non non, ce n'était pas un cauchemar Je n'ai qu'à voir, ses tripes sont encore apparentes Par chance, son appareil dentaire éloigne les êtres qui le hantent Et ma voix coule dans l'oreille d'une racaille à qui j'ai refusé une clope Selon lui, je suis une belle salope Voici qu'un ancien camarade de collège passe me voir Plein d'avenir il me faisait mourir de rire Mais aujourd'hui à la télé les gens peuvent lire dans ses pensées Et moi aussi : donc, à présent, je dois cesser Encore, c'est seulement le sommet de l'iceberg Et comme vous, je n'y comprends rien Notre monde est cruel et absurde Il n'est pas fait pour les humains Celui que je suis venu voir est enfin de retour C'était l'heure du goûter et la file était longue Les treize voix dans sa tête sont devenues bienveillantes Elles ne lui imposent plus d'actions violentes Il doit juste tenir sa chambre propre et fumer moins et rester sobre et se remettre au sport et étudier la Bible dans un magazine C'est un enseignement mystique en treize disciplines Tirées d'une doctrine qui prône l'hygiène du corps et l'étude Un vrai délire, et pourtant, le sachant bien, Il ne sait pas pourquoi mais persiste à le suivre En même temps, on s'y retrouve bien Tout le monde a ses habitudes Et l'amour du prochain n'est pas vraiment vital D'ailleurs, j'ai pas mal de choses à faire Et pour un tas de trucs absurdes Je vais m'éloigner là d'un véritable frère Il y a parfois des sas de sécurité dans les asiles Les vitrines interceptent des saluts hermétiques Et ne vous laissent que des lèvres qui s'agitent Il faut vite oublier ce regard de détresse En revenant dans le monde normal La voiture est garée sur une place grise Les gens s'enferment dans des bulles de métal Ils ont l'air de glisser sur des rubans de macadam En suivant des séries de panneaux insensés S'efforcent d'exister sans être trop originaux Et sans avoir jamais essayé de penser Combien profondément ancrés dans nos esprits Et sur combien de sombres conneries Sont nos délires collectifs Combien les choses passent, défilent, hétéroclites Sans qu'on y cherche un foutu rapport Ou des réalités que l'on ignore Combien d'aspects de la nature sont tributaires Du bon fonctionnement de nos putains de cervelles Combien peu de choses existeraient vraiment sans elles Nous avons pourtant tous des histoires bizarres Cachées dans nos maisons carrées et logiques Et des délires que l'on emmure Dans les hôpitaux psychiatriques Notre monde est absurde et cruel Il n'est pas fait pour les humains Et je lui voue parfois une haine profonde Parfois une tristesse immense Le plus souvent, beaucoup d'indifférence C'est un système de défense comme un autre Beaucoup de gens connaissent la souffrance Beaucoup de gens ont tendance à s'en foutre

À propos de Langda


5 responses to “Notre monde est cruel et absurde

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :