Nous n’avions que treize ans

Nous n'avions que treize ans et je me souviendrai Toute ma vie comme on devait être mignons Tous les deux enlacés dans le creux d'une dune Nos deux petites mains enfouies sous les recoins Les plus intimes de nos vêtements Et l'exotisme des détails De sa peau rongée par le sable Par le sel le soleil et l'acné juvénile Que j'observais pendant des heures avec passion La forme étrange de son drôle de pif Triangulaire et aplati Son appareil dentaire Et son corps maigre à moitié nu De fillette timide que je voyais comme Celui d'une vraie bombe sexuelle Et l'air honteux avec lequel elle approuvait Mes premières caresses Surtout, la sensation de la chair d'une femme Et la mémoire du sexe féminin Incroyablement humide gluant et froid Sous le contact de mes doigts L'amour, quoi ! Je l'avais découvert Chez cette jeune allemande embellie Par l'emprise du stéréotype de la blonde Et des clichés de schémas nuptiaux de vacances Nous n'avions que treize ans et je me souviendrai Toute ma vie comme on devait être mignons Tortillant nos deux corps émettant De choux petits gémissements puérils Traçant de nos petons des gribouillis d'enfants Dans notre bulle de sable Jusqu'à lever enfin nos yeux émerveillés Sur trois énormes vieux porcs nus et haletants Qui se branlaient sur nos corps innocents C'était au Cap d'Agde Dans un camping naturiste Naïfs nudistes, n'y emmenez pas vos enfants Nous avons eu le temps de fuir

À propos de Langda


6 responses to “Nous n’avions que treize ans

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :