Le monde est-il vraiment si blanc et rose ?


Le monde est-il vraiment si blanc et rose De la fenêtre de chez moi ? La ville a l'air d'un bonbon au glucose Figé dans la neige et le froid... Consommateurs, suis-je un chic type ? L'hiver, aux premiers froids, J’attrape sur-le-champ la grippe, Ne sors plus de chez moi, Et prie que le mal se dissipe... Pourquoi n'ai-je jamais vraiment Levé le petit doigt Pour qui, dehors, subit vraiment Les crocs de neige du froid ?

À propos de Langda


5 responses to “Le monde est-il vraiment si blanc et rose ?

  • Pivoine

    Peut-être que comme la peur d’attraper la grippe, celle de la contagion de la misère nous maintient elle à l’observer de loin. La question d’en appeler aux consommateurs pour définir si tu es un chic type, me semble un effet miroir aussi excellent que de comparer une grippe bénigne à la misère terrible. La disproportion fait mouche, elle porte sur le même plan de réflexions ce qui ne l’est pas. Au premier degré de lecture je souris de te lire « prier que le mal se dissipe » , De relecture en relecture, je discerne une forme d’auto-dérision salutaire. Au fin fond, j’y retrouve cette bonne vieille culpabilité judéo-chrétienne qui permet d’écrire un poème sur les SDF en restant bien au chaud à regarder la ville figée tel un bonbon de glucose. Puis je devise sur l’empreinte qu’inflige la culpabilité dans nos choix d’être et d’agir. Je perçois la paralysie, la dualité, le doute, cette curieuse notion du bien et du mal , la tristesse et l’impuissance.

    • Langda

      Je t’embauche comme commentatrice officielle ! Si quelqu’un n’a pas compris quelque chose, tout est là !

      • Pivoine

        Merci, Langda.Quel hommage, cela dit je ne peux accepter ton aimable proposition de commentatrice officielle car je ne suis pas toujours objective et n’ai pas une totale capacité à prendre du recul.

  • Nounedeb

    J’hésite effectivement à mettre un commentaire banal, après celui de Pivoine. Alors, la photo.Complètement surréaliste, tout à fait bonbon, guimauve fondante et regelée. Le vent pris au piège des arbres.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :