Premier mais

illustration : « premier mais » de Kajan, à qui j’ai aussi emprunté le titre…

Très manifestement perché sur les épaules de mon papa au-dessus des dreadlocks des barbes des calves des babas-cools et des bobos je vois des hommes-sandwichs qui brandissent des pancartes et scandent des slogans que je ne comprends pas Et mon papa a dit : « des gens sont morts à Chicago les chars moissonnent la rivière des hommes et les fleurs de muguet dans les cheveux des reines de mai en minijupes » Alors cachée dans un veston à capuche noir avec deux ailes noires cousues au dos une petite voix m'a dit : « choisis ton camp ! » Et d'un côté du flot des hommes on se réveille, sur le bitume... … de l'autre on met du cacao dans les cafés du CAC40 Les gens et les paroles affluent au parc mais j'ai déjà choisi mon camp : laissez-moi au jardin pour enfants avec mes flèches et mon arc

À propos de Langda


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :