Dilogie pour poubelle

1. Ecolométalepse (à gauche) Prendre tous les machins dégueus déchets radioactifs gazinières usagées ordures ménagères pneus et sacs en plastique qui dégueulassent notre planète bleue Les balancer sur les anneaux de Jupiter dans un affreux poème à foutre à la poubelle Et qu'on n'en parle plus 2. Universal War III (à droite) Et réunir aussi tous les casse-burnes de la Terre dictateurs communistes traders et milliardaires capitalistes jeunesse néonazie et islamistes radicaux pères de famille aux idées droites petites bourgeoises aux cerveaux étriqués vieillards à l'esprit trop étroit dans une poésie à destination de Saturne ou n'importe-où ailleurs dans l'univers Laisser tous ces gros mots s'y entretuer dans une guerre universelle loin de tous ceux qui n'emmerdent personne Et nous foutre la paix Poubelle (en bas) Laisser tomber dans ma poubelle les poésies pourries les vers pas beaux les airs gazeux et les sons belliqueux Pour simplement ficher le camp dehors dans un chant, au prédelle

À propos de Langda


9 responses to “Dilogie pour poubelle

  • Miss Ayo Délé

    Prédelle, qu’est-ce que c’est?

    • Langda

      J’ai appris ce mot il y a peu, il a fallu que je le place… « Prédelle » désigne le petit panneau inférieur et surnuméraire d’un polyptyque. Par exemple un diptyque a deux panneaux, et peut avoir un petit panneau en plus au dessous des deux, la prédelle. D’ailleurs, c’est un mot féminin, j’ai fait une faute exprès, c’est pas bien, mais je voulais rester auprès d’elle (ou au pré d’elle)…

  • racbouni

    N’oublie pas les agents immobiliers à la mord-moi-le-zob, les notaires bedonnants, les sénateurs ventrus, les cuculs la praline, les djeunz tellement rebelles, les trouducteurs, ceux qui réussissent tout le temps, ceux qui échouent partout, etc etc

    • Langda

      Ha ha ha ! C’est vrai qu’il y en a encore beaucoup, mais j’ai voulu faire synthétique ; toi, tu ratisses large ! Le moindre petit casse-burnes inoffensif y passe !

  • desireethome

    Parfois je rêve que je suis Dieu. Genre Bruce tout-puissant tu vois? Mais au lieu de faire pousser des supers nichons à ma nana, je mets dans un grand sac tous les sales cons qui font souffrir les femmes. Les violeurs, les voileurs, les abuseurs, les marieurs de force, les incestueurs, les barbus, les croisés, écétéra. Et j’envoie tout ça faire du petit bois dans le soleil. Qu’ils servent enfin à quelque chose tous ces connards.

    Bon chuis un brin féministe. Est-ce que ça se voit?

    Mais je suis d’accord pour rajouter tous les tiens dans mon sac et aussi Nadine M. que je déteste.

    • Langda

      Je crois qu’on va faire une poubelle groupée féminécolopacifiste… Ah oui, la dernière fois que j’ai entendu Nadine M. (ou N. Morano, dont nous tairons le nom), j’ai cru que j’allais m’arracher les cheveux : juste après les résultats du second tour, elle était déjà en train de nous stresser, la crise par ci, la dette par là…

  • Nounedeb

    Choeur écolo: l’espace n’est pas z’une poubelle! Celle à l’extrême droite (beurk!) elle me plait bien. Tu la vends?

    • Langda

      Au chœur écolo : celui de mon poème, si !
      Et pour l’autre, finalement, même dans ma poubelle, elle fait encore trop de boucan, raté, alors je te la donne : amuse-toi bien !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :