Grammaire de notre monde

***

image trouvée ici.

à cette époque le monde n'était qu' « Oh ! aïe ! ouf ! pfiou ! » magma informe dans l'esprit de dieu sait quels primates où bouillonnaient quelques interjections Puis au commencement était le verbe torrent insaisissable et tonitruant de lumière s'écoulant lentement depuis le ciel vers les déserts boueux de l'imagination Lorsque naquit de cette union le grand jardin des noms et sur les noms d'étendues vierges et de lacs blancs comme des pages blanches se découpèrent des substances d'étoiles et de nuages des nuages d'océans, de torrents, de rivières des rivières de plantes de fleurs d'arbres et de forêts et des forêts de faunes, de poissons, de lézards, des dinosaures de tigres et d'oiseaux fourmillant de serpents et de petits lapins Infiniment renouvelés par les fruits d'une angélique armada de pronoms et d'articles Or, toi et moi, à ce moment, nous étions là, au beau milieu de ce grand étalage de goûts et de couleurs Nous inventions des adjectifs, il y en avait des bleus, des roses, des forts, des faibles, des doux et des rugueux, des bons et des mauvais Et nous n'avions que l'embarras du choix : il a fallu tisser classer étiqueter tous ces produits imaginaires au fil des conjonctions et des prépositions Quand nous avons enfin créé la phrase après des millénaires de générations inconscientes nous avons balbutié quelques propositions sur la valeur des mots et la grammaire de notre monde Alors, après quelques fautes d'accord sur le choix de la marque d'un frigo conjugal que nous avons nous-mêmes réfrigéré et emballé avec le reste à l'intérieur de nos petits paquets de mots Nous nous entendons à présent : « – Je t'aime.  – Oh ! aïe ! ouf ! pfiou ! »

À propos de Langda


7 responses to “Grammaire de notre monde

  • walachniewicz

    quelle production, tu ne t’arrêtes jamais!

  • walachniewicz

    et quel superbe choix d’image, comme d’hab. Ce serait chouette de mentionner qui l’a faite, l’image , je veux dire

    • Langda

      Oui, je suis productif en ce moment… J’espère que les abonnés n’ont pas le sentiment de se faire pourrir leur boîte mail…
      J’ai mis un lien vers le site où j’ai pris l’image, mais l’auteur semble inconnu.

  • racbouni

    Beau texte, qui parle de choses profondes et de cette énigme que nous n’avons pas fini de déchiffrer: d’où vient le langage ?

    Sinon, il me semble que Céline récusait le poncif « Au commencement était le Verbe » et lui préférait « Au commencement était l’émotion »…

    • Langda

      D’où vient le langage ou d’où vient le monde ? Tu m’diras c’est pas si différent.
      Tout à fait d’accord avec ce qu’aurait donc dit Céline. D’ailleurs, mon texte est piégé : « Puis au commencement » ne veut pas dire grand chose, et qu’y a-t-il avant ?

  • Nounedeb

    L’abonnée n’est pas encore complètement surgelée. Elle se gondole et se régale.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :