Brasse coulée

les corps pâles et sans tête plantés dans l'azur une bouffée d'oxygène quelques bulles d'argent filent bizarroïdes à la surface de la piscine autour des chairs bleuies des fesses et des for mes liquides les ventres des mamans enceintes qui s'agitent libérés du train-train quotidien et voici l'entrejambe d'une naïade connue une pluie de gamins comme des météores dans le vide aquatique de mon heure de sport juste un soir par semaine j'aurais voulu m'asseoir au fond du grand bassin sans mettre fin à ce ballet muet de jambes nues (mais non – je prends ma pause comme les autres et devant moi un type à l'air plutôt atteint plonge la tête, ressort la tête, plonge la tête... sans avancer. Les gens semblent s'en foutre)

***
Illustration : couverture de l’album Nevermind, Nirvana

À propos de Langda


8 responses to “Brasse coulée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :