Synesthésie de la sieste


***
Tableau : Composition 8, Kandinsky

un bref repos pour l'âme seule – le frais désert de la pénombre et sur les murs blancs de la chambre : « ceux qui ont semé dans les larmes moissonnent dans la joie »... …le Requiem de Brahms sans la fonction repeat afin de m'endormir en l'écoutant disparaître je suis peut-être vraiment mort et à la fin sous ma fenêtre c'est le chœur de l'église qui chante un autre requiem en fait ce genre de chant est vraiment beau quand on l'entend à peine en fond de la rumeur d'un quartier de banlieue souligner avec discrétion la gloire d'un coin de l'univers qu'on ne voit pas c'est mieux ainsi, un bref repos – le frais désert de la pénombre et sur les murs blancs de la chambre : bipements d'un poids-lourd le passage régulier des moteurs de voitures et les coups de marteau d'un vacancier qui frappe sans doute dans son jardin il y a toujours des grillons qui stridulent sous le soleil ardent et des fils de famille qui piaillent ou sautent dans la piscine de leurs parents souffrent et se mettent à chialer pour un rien j'ai passé un moment avec les gens de mon quartier à conduire des voitures et à planter des clous grillé sous le soleil avec les gosses qui plongent et collé une tarte au petit pleurnichard pour aider sa maman à laquelle j'ai cru plaire c'est tout ce qu'il fallait : l'impression d'exister un moment un bref repos pour l'âme seule puis j'ai rouvert les yeux et les murs de ma chambre étaient toujours blancs

À propos de Langda


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :