Négatifs

Je ne veux pas dire que les rivières aient autrefois coulé ailleurs que contenues dans de limpides cylindres de plastique qui s'alignent le long de rayons de métal que les océans n'ont pas toujours été réduits en cette poudre blanche que renferment de petits tubes de carton bleu ou que le genre animal ait jamais existé que sous l'apparence d'identiques rectangles de chair homogène stockés dans des coffres frigorifiques et je n'ai pas l'audace de penser que le monde dans lequel nous vivons ait d'ailleurs un jour été d'une autre couleur que blanc, gris, légèrement bleuté et noir ou bien que cette image négative de la réalité ne soit rien d'autre que le froid produit infernal de notre plus grande peur qui est la négation de la vie mais je ne vais pas non plus laisser croire que ce monde ancien n'ait été dangereux qu'en des temps reculés la nature ait poussé en des jardins ailleurs qu'inoffensive sur des parcelles de terre en pot je n'éprouve aucune crainte à l'égard du monde que nous sommes en train de créer

***
photo prise ici et retouchée

À propos de Langda


9 responses to “Négatifs

  • ignatius

    tu vas t’attirer beaucoup de commentaires estomaqués, ainsi que ma sympathie (oui bon c’était déjà fait, mais on se comprend !).

    • Langda

      Je ne veux pas laisser croire que je sois déjà certain que notre sympathie soit réciproque, mais je ne prétends pas non plus espérer encore récolter beaucoup de commentaires, non que j’en aie quelque chose à faire…

  • Desiree

    D’un autre côté la dernière phrase ne serait-elle pas mieux au passé: puisque le narrateur est déjà dans un monde déshumanisé/aseptisé à l’extrême (diable! j’ai lapsusisé des doigts et écrit « extrâme », révélateur n’est-il pas?), non?

    De la science-fiction je n’en suis point aussi sûre mon très cher ami: n’y a t’il pas des petits citadins pour croire qu’il existe bel et bien des vaches aux couleurs milka?? et que les poissons panés bien rectangulaires l’étaient déjà dans l’amer? ^^

    • Langda

      (Réponse un peu tardive, désolé…) Mettre la dernière phrase au présent est en effet assez contradictoire, mais donne quand même l’impression que nous avons encore une chance de ne pas aller jusqu’au bout de l’idée (ce que fait pourtant le reste du texte, d’une certaine manière…).
      Je me dis parfois que le monde commence à ressembler à celui que la science-fiction développe. La science fiction n’est bientôt plus de la science-fiction. Pauvres petits citadins…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :