Cohues n° 7

Trois poèmes dans le n° 7 de Cohues, revue littéraire alternative en ligne téléchargeable gratuitement ; cliquez sur l’image pour lire directement ce dernier numéro (le fichier .pdf est un peu long à afficher) :

cohues-7

ou bien ici pour aller sur le site !

À propos de Langda


4 responses to “Cohues n° 7

  • heptanes fraxion

    merci! c’est une revue qui bastonne,je trouve !

  • Obi Oxoïdo

    Salut Langda.

    Tu as raison de vivre ta poésie pleinement.

    Je viens de survoler la cohue et j’aimerais que tu revois ta position sur Saint-Jean qui n’est pas aussi cool que tu le crois. Voici un proverbe:

    Celui qui ne veut pas travailler ne doit pas manger.
    Saint Paul, IIe Epître aux Thessaloniciens, III , 10 (env. 60).

    La poésie ne donne pas à manger, c’est bien le genre littéraire qui sonne et trébuche le moins, question monnaie. Aussi, la part du travail poétique qu’il reste au festin est souvent bien maigre, pourtant, il s’agit bien d’un travail. S’il on suit cet adage « Celui qui ne veut pas travailler ne doit pas manger. » tu peux apprécier la connotation « travail » à une juste valeur.

    Pourquoi les gens devraient-ils se conformer au monde du travail?

    Ah!!! Pour manger bien sûr!!! sinon à la trappe.
    Saint-Paul!!? d’accord! mais à petite dose.

    Et d’abord « Qu’est-ce que le Travail »? selon Bertrand RUSSEL

    Bonne continuation.

    • Langda

      Salut Obi ! Tu as tout à fait raison concernant Saint Paul, et je n’ignore pas non plus qu’il fut un persécuteur acharné des premiers chrétiens avant de le devenir. Donc, pas cool du tout, le gars, en fait. En revanche, de nombreux passages des actes des apôtres donnent l’impression que les premiers chrétiens vivaient quand même un peu comme des hippies, même si ce n’est pas du tout le même contexte. Le poème auquel tu fais allusion contient beaucoup d’autres bêtises pour la bonne et simple raison qu’il s’agit d’un dialogue fictif entre deux caricatures de « consommateurs de substances illicites », dont l’un parle d’ailleurs beaucoup trop… Tout ce qu’il dit n’est donc pas à prendre au pied de la lettre ! Mais il faut quand même en saisir l’esprit, car il ne dit peut-être pas que des idioties. Il faut d’ailleurs appliquer le même principe quand on lit des textes anciens : dans quel contexte Saint Paul a-t-il écrit la phrase que tu cites ? A qui parle-t-il précisément ? Quel problème avait-il besoin de régler à ce moment ? Peut-être avait-il une bonne raison de dire une telle idiotie ? Peut-être mon faux hippie avait-il également une bonne raison de dire les siennes ? Peut-être avais-je une bonne raison de les lui faire dire ?
      Merci d’avoir partagé ton opinion en tout ça. Pour la vidéo, je n’ai pas le son ce soir, je la regarderai demain.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :