Tranche d’âme taillée dans un rêve VII

Tranche d'âme taillée dan un rêve VII 1 Tranche d'âme taillée dans un rêve VII 2popupbookimage tirée de 600 pas­tilles noi­res, David Carter, Gallimard jeu­nesse, 2007 © Suzanne Nagy

j'entre dans un coffre de béton et je nage jusqu'à l'entrelacs impossible d'échafaudages escaliers passerelles pilotis que nous avons construit ensemble sur un grand océan et où nous sommes des millions à attendre  en file indienne vers le ciel bleu ensoleillé     une conférence qui s'annonce vraiment chiante je parle à mon supérieur comme si de rien n'était je salue un ami fier de la sueur de son front je parviens à me faire la malle en douce par une porte fermée *** j'ai planté une poésie dans le jardin de ma femme quand elle avait seize ans et je lui montre fièrement mon premier livre en bois   quand on tourne les pages d'alléchantes pâtisseries de plâtre apparaissent en relief avec de minuscules étoiles filantes comme dans les livres pour enfants

À propos de Langda


2 responses to “Tranche d’âme taillée dans un rêve VII

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :