Cinq semaines loin de toi

Cinq semaines loin de toi Cinq semaines loin de toi 2Ma caissephoto by Perrin Langda

« Un seul être vous manque et tout est dépeuplé » cinq semaines loin de toi à regarder stagner les gens  tout seuls au milieu des transports en commun et aujourd’hui, enfin en me glissant dans le prolongement de moi-même que tu es devenue sont revenus en un instant l’instinct des mouvements intimes à travers les « vallées ondulantes » qui montent et descendent la course lente ou bien « à cent à l’heure » sur le son du lecteur mp3 et ton « chant » et mon « chant » qui se mêlent tous les matins et tous les soirs et déforment les airs de Thom Yorke et de Metallica… (après, j’ai un gros « blanc » : mon corps poursuit, comme une machine et mon esprit s’en va, ailleurs) sans aucun souvenir du voyage je contemple les courbes de ta « jolie carrosserie » encore fumante  et puis surtout, surtout, putain ! ce magnifique « pare-chocs avant »  tout neuf qu’ils t’ont « posé » (je suis pourtant le genre de gars qui se foutrait d’une simple rayure et je ne me serais jamais permis de comparer ma femme à une bagnole) quand t’étais au garage puis je rentre chez moi  un peu machinalement sans aucun souvenir du voyage enfin, auprès de toi (ce coup-ci, pas ma caisse) et bien plus tôt qu’en bus

À propos de Langda


5 responses to “Cinq semaines loin de toi

  • Nounedeb

    Pas trop de mal j’espère – sauf au portemonnaie. Mais qui donc a dit: un seul parechoc vous manque et tout est repeuplé?

    • Langda

      Aucun mal excepté celui de n’avoir plus de voiture pendant un mois, puisque c’était un vol (regarde la photo, il manquait juste la pièce de lego de l’avant) et que j’ai une bonne assurance. On dit qu’il s’agit des dernières paroles du grand coureur automobile Al Fonce dans la Martine, juste avant que sa femme, ironie du sort, ne le renverse…

  • eriacl

    Très jolis pas chassés que tes retrouvailles avec ta voiture. Bien entendu, je t’imagine mal faire briller cette dernière au détriment de ta chère et tendre dont les contours sont abordés poétiquement dans ton texte. Ouaouh la photo finale, bande de salauds va !!!

  • pivoine issue de galets

    J’espère au moins cette mésaventure ne t’arrivera pas de sitôt

    • Langda

      C’est pour ça : à peine si je l’emmène au lavomatic, alors ayant pris conscience de la place que ma voiture occupait dans mon « coeur » à la suite de cette histoire, je me suis dit qu’elle méritait bien ce petit hommage.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :