Myrmidons

Myrmidons ants

je regardais l’adaptation d’une vieille légende où un géant détruit toute une ville et alors je me suis souvenu de ce lointain moment où j’ai ouvert le sol d’un petit coup de bêche à seize ans – ça grouillait de fourmis qui couraient dans tous les sens, un peu comme en avance rapide et déjà, j’essayais de m’imaginer leur point de vue minuscule : la large lame de métal 			  titanesque et rugueuse qui était lentement  tombée, au ralenti	 – ouvrant alors toute leur cité en deux – et puis partie, comme ça      on ne sait où un peu comme dans un de ces films épiques : UNE SECONDE DE LA VIE DE LA TERRE… …une minute d’être humain (un sale quart d’heure pour les fourmis) enfin bref et d’un point de vue spirituel les jours et les saisons défilent à toute allure sur au moins quatorze ans – on oublie cette époque où j’aidais au jardin pour mon argent de poche en me faisant des films à cinq euros de l’heure et on revient au mien : il était pas trop mal.

À propos de Langda


6 responses to “Myrmidons

  • pivoine issue de galets

    Entre King Kong géant immense détruisant toute une ville par amour pour sa belle ou bien encore les extra-terrestres inamicaux, tu crées un très touchant lien avec ton petit coup de bêche dans le monde miniscule des fourmis ( il y a eu un film de SF sur les fourmis devenant géantes des plus effrayant) comme quoi un coup de bêche ne détruit en rien leur civilisation. Tu as beau dans ton texte passer par l’identification à leur cité fendue en deux, dis-toi bien que ces insectes pullulants sont programmés pour reconstruire celle-ci. Le plus touchant dans ton écrit, c’est que pendant que tu gagnais de l’argent de poche à faire une tache ingrate, tu inventais déjà des intrigues entre les mondes infiniment grands et petits.

  • Nounedeb

    J’aime beaucoup. Belle image, d’autant plus que j’ai l’impression que l' »on » cherche à nous fourmiciser. 🙂 Et puis la guerre de Troie! Et puis « la belle Hélène », avec dame Felicity Lott, que je regarde quand j’ai le bourdon ( tient, les fourmis de Werber n’ont-elles pas voyagé sur son dos?). Et puis, ce mot resté dans un repli de mémoire, les myrmicinés (j’ai vérifié sur gogole)…

    • Langda

      Ah ! Cette sous-famille des formicidés (merci Wikigogol) ! …
      Je ne connaissais pas du tout Felicity Lott et ses reprises des fables : un peu bizarre le ton d’opéra sur du La Fontaine, mais ça me plaît, avec la prononciation un peu d’époque c’est vraiment sympa ; merci !

  • pivoine issue de galets

    Au fait Langda, indépendamment du livre de Werber, le faisais-tu correctement ce travail où tu aidais au jardin ? 5 euros de l’heure à l’époque c’était pas mal payé. Pour Werber, j’ai beaucoup aimé les Thanataunotes et suite.

    • Langda

      Dis-donc, j’ai déjà assez raconté ma vie dans le poème, je vais pas continuer dans les commentaires non plus… Je le faisais du mieux que je pouvais, et au smic, même, en fait (on ne me la faisait pas) ! Oui, cette trilogie était pas mal aussi ; il y avait aussi l’Ultime secret et le Père de nos pères qui étaient pas mal. Ça faisait rêver… Après, j’ai décroché avec Nous les dieux : ça devenait répétitif.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :