Kâma-Sûtra

Kâma-Sûtrakamasutra

la nymphe expose un corps parfait quelques minutes d’éternité après elle engloutit le glaive adverse entre ses lèvres rouge sang ensuite elle pend ses longues jambes à son cou et son cul devient un grand collier flamboyant puis l’offrande tendue d’une chienne offerte à quatre pattes aux cieux dont elle reçoit foudres de coups d’épée divins dans les glaïeuls et maintenant elle chevauche un roi crevé rejoint par dix seigneurs avec  sept mains et quatre bouches lorsqu’enfin s’accomplit dans une forme olympienne le rituel de la déesse complètement immaculée idole aux aspects de naïade miraculée nageant dans les rivières sacrées de ce déluge elle nous regarde alors les yeux remplis d’étoiles et un sourire en coin puisque de l’autre côté de l’écran pauvres mortels noyés dans le monde réel nous ne ferons jamais vraiment l’amour ensemble

À propos de Langda


8 responses to “Kâma-Sûtra

  • Nounedeb

    Une ronde-bosse jubilatoire qui t’a bien inspiré.

  • Nounedeb

    Mais non, c’est le contraire, c’est un bas-relief, ma souris a fourché. Je trouve quand même que la première expression conviendrait mieux que la seconde…. 🙂

  • eriacl

    Il vaut peut-être mieux rester de l’autre côté de l’écran question faire l’amour. La nymphe ici décrite ainsi que sa reproduction sur pierre n’a pas trop l’air de prendre son pied. Elle ressemble à une sacrifiée sur un autel. Il eût mieux valu pour elle que son coeur soit arraché plutôt que son cul et ses entrailles

    • Langda

      Ben, celle que j’ai représentée, c’est pas qu’elle prend pas son pied, c’est surtout qu’elle n’est pas réelle, elle est plutôt une sorte de déesse fantasmée… Mais oui, la femme réelle, elle, est plutôt sacrifiée…

  • eriacl

    J’ai bien compris que celle que tu as représentée n’est pas réelle. Cependant, il vaut mieux que ta déesse fantasmée reste à sa place derrière l’écran. Dommage pour la femme réelle qu’elle soit sacrifiée

  • Pivoine

    Je crois que j’ai tout compris de travers. C’est évident qu’il vaut mieux sacrifier la femme réelle à la déesse fantasmée avec laquelle toutes les cruautés sont permises

    • Langda

      Tu peux comprendre ce texte comme tu le veux ! Pour ma part, je comprends surtout que le monde irréel derrière l’écran nous laisse entendre qu’on n’a jamais vraiment pris son pied, alors que ce n’est pas vrai du tout. Donc il vaut mieux couper l’écran et faire l’amour comme on peut…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :