L’écume de mon cendrier

L'écume de mon cendrier




lung cancer cellsimage :  ce n’est pas le dernier Pollock, mais une photo de cellules cancéreuses du poumon prise ici

après avoir maudit Amélie Poulain j’ai regardé la bande-annonce  de l’Ecume des jours – adapté par Gondry et j’ai laissé ma caméra zoomer sur les filtres jaunâtres de  treize clopes écrabouillées au fond du cendrier treize cigarettes, semblables aux alvéoles  de mes pauvres poumons rabougris et tachés de goudrons je pense à ce cancer probable qui pousse  peut-être peut-être pas à deux pas de mon cœur comme la petite graine d’une sorte de nénuphar de Schrödinger visqueux, gluant et monstrueux cloué dans ma poitrine et je murmure  tout bas à cette  petite fleur de Chloé  n’existe surtout pas reste bien dans le monde  onirique des romans laisse-moi  fumer tranquillement  une quatorzième clope

À propos de Langda


6 responses to “L’écume de mon cendrier

  • eriacl

    Super bien écrit ce va et vient entre la bande annonce de » l’Ecume des Jours » et ton angoisse de fumeur bloquée sur la treizième cigarette. Porte bonheur ou porte malheur se référent régulièrement au roman, au nénuphar- cancer qui pousse et asphixie Chloé. Bravo pour le suspens en peu de mots où tu laisses Chloé à sa place dans le roman pour fumer ta quatrozième cigarette. Et maudit soit Amélie Poulain !!!

    • Langda

      Merci chère Eriacl pour les compliments et pour cette lecture très pertinente 🙂

      • Langda

        J’ajoute que ce poème m’a permis de me rendre compte que j’étais un brin superstitieux quand même… Il a fallu que je me raisonne pour le poster, j’avais peur d’augmenter mes chances de cancer… Sérieusement ! Comme si ça pouvait changer quelque chose… Allez, demain, j’arrête !

  • Nounedeb

    J’ai deux fois essayé de lire « L’écume des jours ». Me suis forcée à aller au delà des premières pages. Me suis mortellement ennuyée. Je préfère de beaucoup ton poème, et j’ai savouré le nénuphar de Schrödinger.

    • Langda

      Très honoré ! Mais quand même, j’ai du mal à croire que ce pitit poème vaille mieux que le roman de Boris… je l’avais lu au collège, de mon propre choix (on choisissait ce qu’on voulait et on devait en faire un résumé et dire ce qu’on en pensait) et vraiment adoré. Va savoir s’il me plairait toujours autant aujourd’hui. Sans doute… Ronron ou pas ronron, telle est la question du chat de Schrödinger 😉 !!!

  • Pivoine

    Je ne sais pas ce que va donner l’adaptation cinématographique de « l’Ecume des Jours ». Cela dit ado, j’ai franchement aimé cet auteur ainsi que ce qu’il a écrit sous son pseudo de »Vernon Sullivan ». Pour autant, je ne suis pas certaine de pouvoir à nouveau me plonger dans un de ses livres comme s’il y avait une période à tout. L’important, Langda, c’est que visiblement tu prennes plaisir à écrire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :