Station essence

Station essence hopper-station-service 1940

Station service, Hopper, 1940

un soleil de néon  où gravitent des vaisseaux et des mouches  c’est seulement une       				 station essence   dans la nuit sidérale  au-delà des doubles-vitrages des personnes réelles  qui attendent leur tour ou que je disparaisse il reste une dernière goutte d’humanité dans la voix féminine       					de la machine à carte	  j’aurais voulu aider cette femme qui n’y comprend que dalle je suis quelqu’un de bon mais il faut que j’y aille

À propos de Langda


4 responses to “Station essence

  • Nounedeb

    Ronron, si on peut dire. 🙂

  • pivoine

    On se croirait dans un monde futuriste où le contact humain n’existe plus que par le biais de voix désincarnées. Les gens attendent de prendre la place, il y a une femme qui n’y comprend que dalle à ce système de carte à station essence. Et malgré ton bon fond dont tu te justifies, tu te casses. Sniff, mais quellle bombe à retardement avons-nous créer ?

    • Langda

      Oui, c’est un peu ça… Après je ne veux pas faire dans l’alarmisme… C’est juste un poème basé sur une impression, un ressenti… Je ne tiendrais pas longtemps s’il fallait vivre dans la brousse…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :