Double poème sur Venise

Apercevoir l’horrible zone industrielle à l’horizon de la lagune de Venise et se suicider un peu avant d’avoir pu atteindre l’aéroport sur la route du retour

 

semaine de rêve dans une
ville mythique hors du temps
à chercher des symboles
masqués dans les ruelles
et les canaux au bout
desquels on trouve parfois
une toile du Tintoret
ou des tours et des grues

 

venise

(photo : la lagune de Venise, sur la route du retour)

Semaine de rêve dans une ville mythique hors du temps à chercher des symboles masqués dans les ruelles et les canaux au bout desquels on trouve parfois une toile du Tintoret ou des tours et des grues

 

apercevoir l’horri-
ble zone industrielle
à l’horizon de la
lagune de Venise et
se suicider un peu
avant d’avoir pu at-
teindre l’aéroport
sur la route du retour

À propos de Langda


2 responses to “Double poème sur Venise

  • Pivoine

    J’aime beaucoup la construction du poème. Je ne suis jamais allée à Venise mais ton texte n’encourage pas à y aller. Tu me diras, ce n’était certes pas ton but. Ce dernier tient dans le titre de ton poème. Alors mission réussie, Langda.

    • Langda

      Oui c’est vrai que je voulais pas si tout donner une mauvaise impression de Venise… C’est un endroit magique, je souhaite à tout le monde d’y aller un jour ! Sauf aux chinois, ils sont déjà assez nombreux là bas. 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :