SPRINGBOK

………………………………..« à sauts & à gambades »

la poésie est un troupeau
d’antilopes
au cul tout blanc qui se mettent à cabrioler çà et là
un peu comme des danseuses étoiles ivres dans une vieille boite de nuit
et la plupart des savants se demandent
si c’est pas une parade nuptiale géante ou peut-être un exercice d’évacuation raté
seulement voilà
tapi dans l’ombre de la piste de
danse un démon-léopard a déjà fait son choix il s’apprête
à l’inviter

0112_01_springbok(source photo)

À propos de Langda


2 responses to “SPRINGBOK

  • pivoine

    La poésie est un troupeau d’antilopes !!! Pourquoi pas, de nos jours, il faut tout rationaliser. C’est vrai que les cabrioles de ces gracieuses créatures peuvent évoquer les poèmes couchés par un auteur. Mais alors, l’auteur est-il un démon-léopard prêt à inviter sa muse antilope ???

  • Nounedeb

    Il y aura toujours
    Plus d’antilopes, démones des cabrioles,
    Que de noirs léopards.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :