Tour de France

950f706b3a4fcf81d0463637614190f7

nez dans le guidon
jusqu’à crever
c’est toujours tout droit
et toujours plus loin
au bout d’une bêtise sans borne
il faut juste serrer le peloton
avec un petit vélo dans la tête

À propos de Langda


6 responses to “Tour de France

  • Francis Palluau

    Là, je ne vous sucerai pas la roue, comme disent les cyclistes. Le vélo reste l’un des seuls vrais sports populaires, en ce sens qu’il est gratuit pour le spectateur et qu’il raconte l’épopée de la condition humaine en quête de la toison. Avec le pire et le meilleur, le courage et la fourberie, l’individu et le groupe. Et puis, ne serait ce que pour Antoine Blondin :
    « L’homme se distingue de l’animal en ceci qu’il est doué d’arrière-pensées. Ayez confiance en lui : on peut exiger à l’intérieur ce que l’on ne voit pas à la devanture. Quand Guillaumet, en perdition dans la cordillère des Andes, déclara à son retour : « Ce que j’ai fait, une bête ne l’aurait pas fait », nous le croyons d’autant plus volontiers que ses actes sont chargés de sens et de prix. La signification est un des privi­lèges de l’espèce.
    En traversant les Pyrénées, nous avons pu, ce jour-là, sonder le prodigieux double fond de la nature humaine. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :