Ton corps est comme une sorte de mirage trompeur
mais je voulais quand même m’y faufiler ce soir

f01729b91f60840f9557c1b5985ccaa8

elle avait

un p’tit creux
de dunes
au nombril

deux seins comme
des cactus en fleurs

toute une oasis
miraculeuse
entre ses jambes
désertes

À propos de Langda


One response to “

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :