la fille qu’avait parcouru des années-lumière sur un météorite
pour se crasher dans une teuf de bouseux à l’écart d’un village paumé

.
.
.
y’a des jolies nanas qu’enverraient des sourires à tout l’univers
.
avec comme des petits rayons de comètes enflammées
.
qui pétaradent à travers leurs yeux vibrionnants de joie et pourtant
.
.
au fond
de leur espace
intime elles n’ont
plus qu’une étoile
détruite
.
.
*
.
.
on les voit rayonner dans la nuit sans savoir
.
qu’elles sont éteintes depuis plusieurs millions d’années
bien avant que leurs feux ne parviennent jusqu’à nous
.
.

À propos de Langda


2 responses to “

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :