hom(m)e

.


ah
la la
cette maison
dans laquelle
j’ai grandi
et que maman
a dû vendre à une
famille de veinards
m’apparaît parfois
brusquement
avant que le sommeil
ne vienne me hanter avec
toute mon enfance dedans
ce sont de beaux souvenirs
le toboggan qui griffe
les pissenlits et les marguerites
le chat tout bouffi de croquettes
les éclaboussures dans la rivière
la belle piscine de papy et mamie
la vie à la campagne chez papa
les virées en famille à vélo
les familles qui se recomposent
les batailles dans les bottes de foin
les cabanes bricolées dans un arbre
les chevaux les poneys et les ânes
la petite Renault 5 et la Citroën AX
les VHS qu’on a vues quarante fois
les morts qui ne reviennent pas
les maisons qui s’enchaînent
les chansons à la gratte
les fiestas de l’adolescence
les amis et les amourettes
perdues et mon frangin
qui se prenait
pour le Sauveur –
souvenirs parfois
légèrement plus
douloureux
alors je fous
tout l’monde
dehors
je ferme
à double
tour
et je
dors

 

À propos de Langda

C'est qui Perrin Langda ? Voir tous les articles par Langda

One response to “

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :