oral de poésie

..


sur les six classes que j’interroge
pour l’oral du bac de français
et qui viennent de trois établissements différents
il y a six séquences sur la poésie
et cinq de ces séquences ont pour thème
« l’amour »
l’une d’elle commence
par une photo du « Mur des je t’aime » à Montmartre
une des deux autres s’intitule « Amour toujours »
les trois autres sont quasi identiques
toutes ces séquences sur l’amour contiennent
« Quand vous serez bien vieille » de Pierre Ringard
et le moins vieux poème d’amour qu’on puisse y lire
est une mièvrerie abstraite de Paul Eluard
la sixième séquence
s’intitule
« Le thème de l’eau
dans la poésie »
un sujet qui passionne la jeunesse
elle est constituée de deux textes
ma question sur le Lac
d’Alphonse de Lamartine sera
« en quoi ce magnifique extrait
est-il
emmerdant
à mourir ? »

À propos de Langda


7 responses to “

  • Stéphane Bernard

    Bon, ben pour changer, Perrin, je ne vais pas faire de commentaire léger et gentil ^^ Je réponds à ton poème. Ce n’est pas un fait nouveau : la liberté de la poésie est castrée par l’Education nationale. Mais je ne comprends décidément pas ce besoin que vous avez (« vous » parce que vous êtes un certain nombre, désolé mon réquisitoire tombe sur toi ^^) de vous en prendre à des auteurs morts et qui ont excellé à une autre époque, époque où l’on pensait différemment, où l’on se révoltait différemment, où les codes et l’autorité spirituelle étaient plus pesants — du moins, ne soyons pas naïf, moins diffus et élastiques qu’aujourd’hui. Et je n’aime ni Lamartine ni Ronsard… Le thème de l’eau est un parfait sujet car nous sommes des bouteilles d’eau sur pattes. L’âge n’a rien à voir là-dedans. L’Education nationale est naze, ok, mais les ados de toute façon s’en foutent de la poésie et de la philosophie. Ils sont pour la plupart coupés d’eux-mêmes, et c’est la tradition qui veut ça. La tradition du gène de l’argent à faire ou de la bonne place à tenir. C’est transmis dans un accord tacite par la double éducation. Parentale et nationale. Parents eux aussi coupés en leur temps. L’enseignement officiel lui bridé par des programmes bien contrôlés, volontairement frileux (bonne chance aux profs d’honnête volonté…). Ça me rappelle cette discussion avec toi sur Rilke. Tu me disais que tu trouvais que cette septième élégie était très bonne mais qu’il aurait pu l’écrire plus simplement. J’y pense souvent. Je ne comprends pas ton raisonnement. Rilke était Rilke, à l’époque de Rilke, avec une histoire et un environnement ne pouvant générer parmi ce qu’il y avait de mieux qu’un Rilke avec un style de Rilke. Tu sais, je pense que Bukowski et Brautigan ont généré autant de poètes nazes que les Romantiques et Symboliques. Je ne comprends pas le rejet d’un type de poésie. Je le redis, on trouve un poème bon ou pas, et ne devrait entrer en compte ni le genre ni le « grade » du poète (poète-lauréat, académicien, universitaire, anarchiste, « modeste », « prolo », « bourgeois », vagabond…). Même ces manches à balai humain d’universitaires écrivent de bons poèmes (ça arrive ^^). Après nul besoin d’apprécier l’homme, sa démarche (son « train »). Je crois qu’au fond de vous vous avez envie de faire partie d’un groupe rebelle, revendicateur, libérateur. D’être ce groupe de (plus ou moins) jeunes poètes qui prône la chanson simple, le signifiant ordinaire, etc. Mais le combat n’a pas besoin de qualificatif ou de « disqualificatif ». Le combat, c’est simplement continuer d’écrire des poèmes. Construire ces petits barrages de castors pour, non pas annihiler ce fleuve de merde abrutissante qui nous fonce dessus à chaque heure du jour et de la nuit, mais pour tenter de le ralentir. Oui, écrire des poèmes est un combat, petit combat, mais combat quand même. Les poètes ne devraient pas avoir à se tirer dessus. Bon dimanche à toi (je suis toujours dans le coin ^^)

    • Langda

      Salut Stéphane ! Excuse-moi mais tu mélanges pas mal de choses ici, et en effet tu règles tes comptes avec des idées qui ne me concernent pas directement et ne sont pas dans ce poème.
      Je voulais juste dire qu’il n’y a pas de poésie contemporaine au lycée (alors qu’il y a beaucoup de romans contemporains et même du théâtre contemporain), et qu’apparemment la poésie s’y résume à l’amour. C’est le seul truc que j’ai vraiment voulu pointer du doigt.
      J’admire nombre d’auteurs anciens, dont Ronsard, et je respecte les deux autres, je les enseigne à mes élèves, ça n’empêche pas de les critiquer ou de s’en moquer un peu, je le fais aussi avec les élèves et ça ne les empêche pas d’apprécier leurs qualités et de les comparer à des auteurs d’aujourd’hui. Ce que je n’aime pas c’est la sacralisation qui fait écrire des diatribes pour trois blagues balourdes… À mon avis je fais moins de mal à l’image de ces poètes avec mes blagounettes qu’une séquence « amour toujours ».
      Je n’ai jamais visé le « grade » de personne, tu plaques des idées sur moi… J’aime beaucoup les romantiques, les symboliques, des universitaires m’ont passionné, des prolétaires aussi et plein d’autres.
      Ce n’est pas vrai que les ados se foutent de la poésie ou de la philo, on peut très bien les intéresser, ils ne demandent que ça, et même avec des auteurs anciens.
      Ton histoire de groupe de jeunes rebelles et un peu vraie, mais très réductrice aussi, et j’ai passé l’âge comme tu le sous entends, je suis pas aussi idiot mais j’aime bien l’irrévérence et la simplicité, sans en faire une loi incontournable, c’est subjectif. Et puis je ne fais partie d’aucun groupe, je croise juste des gens sur la toile, ou à des lectures parfois.
      Tu ne devrais pas ruminer ce que je t’ai dit sur Rilke, je n’y connais rien et mon avis n’avait aucune valeur, je ne te l’avais pas caché il me semble et c’était il y a des années.
      Tu dis que les poètes ne devraient pas se tirer dessus, tu as totalement raison, alors ne nous tirons pas dessus pour trois mauvaises blagues…

  • Stéphane Bernard

    Stéphane Bernard : 1,5/20 en commentaire de texte ; attitude réductrice et vindicative ; sacralise trop ; bon courage dans ta vie mon garçon ! ^^

    Bon ben sache que la rumination est ma respiration, alors ne me demande pas de m’en priver, ça serait pire que de me tirer dessus.

    Par contre je sais que j’écris des poèmes mais en fait je ne suis pas poète, tout ça est un horrible malentendu ^^

    Je vois que tu te focalises sur ton poème… Je ne m’en prends pas du tout à ton poème. Et je connais ton humour. J’ai juste rebondi sur le fond. Mais laisse tomber, je ne pensais pas que tu ressentirais ces mots comme ça. Désolé. Il est vrai que j’étais peut-être de mauvaise humeur ce matin. Et puis je prends de moins en moins de pincettes avec les gens, ça c’est vrai. Mais je ne me rétracte en rien dans ma pensée !

    En tout cas merci pour ta réponse un peu sévère, ça me fait l’effet d’orties fraîches sur le cul et ça m rappelle ce bon vieux temps où je m’embrouillais sans arrêt sur FB. Ça ne manque pas et le gros du problème devait clairement venir de moi ^^

    • Langda

      Sans rancune ! C’est sûr que qui tu faisais comme ça, tu devais souvent te fritter sur fb… on a tous nos ruminations !

      • Stéphane Bernard

        Sans doute une façon plus ou moins inconsciente de préserver ma solitude ^^
        Et oui, nulle rancune, tu es impec, Perrin. Faut être con pour s’en prendre à toi… 😦

        • Langda

          non non, il y a quand même de la provocation et un arrière plan de rumination aussi derrière mon texte, je m’attendais à ce qu’il puisse y avoir réaction, c’est normal et je suis loin d’être impec…

          • Stéphane Bernard

            Ah d’accord… je vois… Bon allez ! on reprend toute histoire au début !
            Je déconne ^^
            Par impec, Perrin, je voulais dire quelqu’un de bienveillant en général.
            (Mais c’est vrai, qui sait, tu es peut-être un putain de sociopathe. «Oh mais qu’est-ce qu’il lui a pris? il étais si gentil, toujours un bonjour. » ^^)
            J’arrête…
            Belle journée à toi !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :