Archives de Catégorie: Certains magnétiseurs sont des charlatans

la fille qu’avait parcouru des années-lumière sur un météorite
pour se crasher dans une teuf de bouseux à l’écart d’un village paumé

.
.
.
y’a des jolies nanas qu’enverraient des sourires à tout l’univers
.
avec comme des petits rayons de comètes enflammées
.
qui pétaradent à travers leurs yeux vibrionnants de joie et pourtant
.
.
au fond
de leur espace
intime elles n’ont
plus qu’une étoile
détruite
.
.
*
.
.
on les voit rayonner dans la nuit sans savoir
.
qu’elles sont éteintes depuis plusieurs millions d’années
bien avant que leurs feux ne parviennent jusqu’à nous
.
.


 355145b49d2a1d5a2d46e85bb511ae86

 

Mec, ça te dirait d’évoluer dans une sphère où même la langue fasse en sorte que tu disparaisses ?

 …

Où l’on doive dire « Monsieur la Présidente », cet homme est « une grande écrivaine », ou « Doctoresse Jean Bidule » avec une certaine gêne, mais « caissier », «  homme de ménage » ou «  père au foyer » sans le moindre problème ?

Où on t’appellerait « elles » dès qu’une femme traînerait dans les parages, même si t’étais avec seize autres camarades ?

Où toutes les femmes se traiteraient sans arrêt de « sales gaillards » ou de « grosses gouines » entre elles, comme si la virilité elle-même était une vile atteinte à leur féminité ?

Où elles te laisseraient faire ton choix entre te maquiller la face  pour ressembler au masque d’un fantasme, ou t’effacer sous un voile de tissu qui puisse dissimuler c’que t’es vraiment, ou les deux finalement ça t’va pas si mal ?

Où tu te fasses traiter d’« vulgaire beauf hoministe » si ça te plaisait pas, vu l’fait que c’est bien mieux qu’avant qu’ailleurs ou même qu’ici d’ailleurs ?

Où des corps d’hommes parfaits soient placardés à moitié nus dans toute la ville pour vendre des produits divers aux dames, et se fassent bringuebaler à quatre pattes dans les encarts publicitaires de certains sites de télédéchargement squattés par ta branleuse d’adolescente ?

Mec, ça te dirait d’passer juste une journée sous l’épiderme de la plus banale des nanas, même sur une terre prétendument pas trop barbare ?

 


Allergie aux poèmes de printemps

036b01641f70fb2b8e758e16b5106319

étoiles

humains

flocons
de pollen

on tourbillonne
tous
au pif

dans l’Et’
l’Eter’

dans l’Eternité

illustration : Eugenia Loli


Openworld

a1ee882935d79f9a3115a893b010efdc(La vie est un songe pour
un personnage de jeu vidéo)

tu sais le monde réel est un bon jeu aussi
et quasi complètement gratuit en plus
par contre tu choisis pas quand ça démarre

et tu finis toujours par perdre

alors c’est vrai les magazines spécialisés
lui donnent une note d’environ 12/20

mais le graphisme
est quand même super réussi
l’horizon ne clignote même pas

en plus ta quête est infinie

l’immersion dans le personnage est telle
que t’as besoin d’appuyer sur aucun bouton pour fuir
et puis c’est tellement réaliste

les claques dans la gueule font réellement mal

tout l’monde est connecté en temps réel
et tu vas où tu veux sans temps de chargement

check ton score
sur le site du crédit agricole


Rêverie pour les p’tites bêtes qui cherchent
la merde au fin fond des ténèbres

kamenNBB

p’tites…
larves…

de mouches…
à merdes…
interstellaires nous…
fourmillions du vide…
qui nous
avait pondus là…


Bla bla TV

dee02520725c7733ded675e09971a6b7

bla bla bla bla bla crise…
bla bla croissance…
bla bla bla bla valeurs…
bla bla bla chômage…
bla soudain…
bla bla bla un monde…
bla bla meilleur…
bla bla bla bla est apparu…


78e11be753aeea9dbccdfb80d65e40b9Vie et mort
d’un touriste

exister
c’est faire acte
(acte de présence)

collage de Sammy Slabbinck


Le jour où j’ai redécouvert les Amériques
après une longue et périlleuse traversée de ma rue
eh ben je peux vous dire que c’était chouette

knives out

titubant de conquête
j’ai marché sur tous les murets
j’ai fouillé au fond de tous les buissons
examiné un à un tous les petits cailloux
chaque bout de bois du nouveau monde
et la moindre petite pâquerette du gazon
après ça j’ai dit papa à tous les monsieurs
j’ai dit mama à toutes les madames
doudou à tous les bouts d’chiffons
et j’ai tout ramené en me dandinant
dans ma petite tête de barque
j’habite en face du
parc


miaou

b34b809fdc2843e7b9671e09e74b4b8b

j’ai été môme
puis rockeur
je suis tombé amoureux
j’ai grimpé des falaises
j’me suis mis à la pêche au lancer
j’ai appris la guitarra flamenca

j’ai tenu compagnie à des p’tits vieux
et j’ai même écrit dans le Dauphiné
pour payer mes études

de biochimie et de littérature
me voilà prof de français
poète ou un truc comme ça
et puis aussi papa
qu’est-ce que j’vais bien
pouvoir inventer encore ?
ça fait un peu plus de
neuf vies
je suis
toujours
sur pattes

illustration : « Zoo portraits », Yago Partal


Carte de vœux ratée valable tous les jours
sur le calendrier universel des papillons de nuit

d1f69f575bc273d7a8b960e03da42118.jpg
les sphinx et les bombyx
ne se murgent pas
à chaque tour de lampe

et les abat-jour
ne filent pas non plus
dans la nuit éternelle
depuis
des lustres

c’est tous les jours
le nouvel an
sur le calendrier universel
des pavillons du néant

mais bon
4,57
milliardième
tour
du Soleil
à tous les terriens
quand même


%d blogueurs aiment cette page :