Archives de Catégorie: Développements durables

..

chuis d’humeur lumineuse
zieux gonflés de torrents d’euphorie
vive la fonte des peines quoi

(haïku qui coule)

 


5eec2deb866819a1a30e6bb796bf64beMa grand-tatan
est une vraie gagnante
elle au moins

ah la la…
quand j’étais ado
j’avais toujours
un skate
sous l’bras
pour plaire aux filles
mais j’savais pas en faire
infoutu que j’étais
de voler par-dessus les trottoirs
pareil pour le snowboard
une journée dans les pommes
à rêver de jolies gambettes
rien que pour avoir voulu tenter
le grand tremplin
sans savoir en faire
enfin au moins
à la guitare
j’pouvais presque tout jouer
rock pop jazz classique
flamenco Mario Bros Mac Gyver
mais seul chez moi passque
j’ai les paluches qui tremblent un peu
si on me met devant quelqu’un
en fait j’adore grimper
mais j’ai trop peur du vide
j’aime bien pêcher aussi mais bon
un jour j’me suis ferré ma propre lèvre
en poésie d’ailleurs je suis plutôt doué
pour faire des vers sans rime
qui n’ont pas le bon nombre de syllabes
la bonne technique c’est d’y aller au pif
et de peaufiner quand même vite fait après coup
faut bien que le lecteur en ait pour sa gratuité
cherchez l’imposteur a encore dit ma grand-tatan
tout à l’heure  au repas de famille
nan mais moi je disais juste qu’on pouvait très bien enseigner le français
et être indifférent à une certaine partie de la littérature « classique »
ou trouver que notre « bonne » orthographe a un petit côté gaspillage d’encre
et un autre dressage des élites à l’ancienne
nan mais j’ai pas totalement raté ma vie non plus
ce soir je rentre encore avec un gosse et une maman
qui font dodo dans ma voiture
en respectant les limites de vitesse
en essayant de pas filer trop droit
vers le grand crépuscule
violet~vermeil de tout c’que
j’ai d’plus nul de tout c’que j’ai
pas vraiment
réussi à
ah la la…


Monsieur Déchetterie
(Poème trouvé dans une décharge publique au cours d’un déménagement vers une planète meilleure en pleine période de fin d’année)

– …4c776edb94d2267333622d689fb99d4b
– Métal.

CLANG !

– Un vieux miroir qui tient plus debout ?
– Verre.

SCHKLING !

– Cinq chaussettes seules ?
– Encombrants.

ZIP !

– La super vue trop belle de notre ancien appart’ ?
– Déchets verts.

PLAF !

– Des pots en fer et des tringles à rideaux ?
– Métal.

BING ! CLANG !

– Voiture piégée aux sièges pliés sous les souvenirs en vrac ?
– Encombrants.

KRRFFFTTRRRRRRFFFTTRRRFTTTRRRR !

– Les belles soirées de ma jeunesse et toutes mes gueules de…
– Bois.

BOUM BOUM BOUM BOUM…

– Une cinquantaine de cartons vides ?
– Ben, cartons.

FLOP !

– Toute ma vie dans une cinquantaine de cartons vides ?
– Ben, cartons aussi.

FLAP !

– Quasi quinze ans de bidules inutiles accumulés en couple ?
– Encombrants.

CHÉRIE TU VAS QUAND MÊME PAS JETER LA LAMPE DE MÉMÉ !

– La Terre et ses feuilles mortes ?
– Déchets verts.

BYE BYE !

– Et mon ancien voisin fan de hard rock et de sono ?
– Métal.

DU ! DU HAST ! DU HAST MICH GEFRAGT !

– Ma jolie femme et mon fils tout mimi ?
– Déchets putrescibles.

SALAUD !
PAPA ! OUINN !

– Moi ?
– Encombrant.

NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON !

– Un vieux bâton de pluie qu’a jamais bien marché ?
– Bois.

SHHHHHH !

– Mes désirs mes fantasmes et ma libido ?
– DTC.

OH OUI ! ENCORE !

– Mon reflet tout brisé par la nuit ?
– Verre.

SHKLANG !

– Ce poème super novateur ?
– Recyclage. Recyclage.

MON FRIGIDAIRE ! MON ARMOIRE À CUILLÈRES ! MON ÉVIER EN FER !

– Un cerveau fonctionnel bien qu’un peu migraineux ?
– Petit électroménager.

SPLASH !

– Ma vie trop dure de bourge occidental ?
– J’veux bien la prendre.

NO WAY !

– Une vieille tristesse paisiblement enfouie et sous contrôle constant ?
– Inflammables.

BAOUM !

– Mes angoisses sur les élections ou la guerre en Syrie ?
– Nucléaires & toxiques.

SHABAOUM !

– Une mitraillette de bonhomme lego ?
– Désolé on prend pas les armes à feu ici m’sieur.

PIW PIW PIW !

– La lampe de ma mémé ?
– Métal.

BING !

– Mon cœur tout palpitant des claques passées ?
– Déchets organiques.

SPLOSH !

– Des planches ?
– Bois.

CRRRAC !

– Des clous rouillés ?
– …


46b46934ed19ca7638d278e22aafe9a9

Réfugié poétique

mon pays c’est ton souffle
mes frontières c’est ta bouche
ma religion c’est ton popotin

(bisou)

photo : Joe Webb


Herbier d’automneccb7f008ee8da172214d2392cc0a8d27



si les feuilles vertes
venaient de Mars
y’aurait plus d’extraterrestres
que d’humains sur la Terre

si les feuilles ďor
valaient de l’argent
les écureuils
seraient rentiers

si les feuilles marron
servaient de papier-toilette
y’en aurait pas assez
pour tous nos excréments

si les feuilles rouges
pissaient le sang
tous les ruisseaux couleraient
même au beau milieu de l’été

photo de source inconnue


Poème fleuve

(à faire défiler soi-même sur Facebook)




4a2c7644f5bca174bdaadb6d1e12449f





vague pensée :
j’aime








blague bateau :
j’aime








changement de tronche :
j’aime








pub qui tombe à l’eau :
j’aime








photos de membres d’une famille :
j’aime








mains bras pieds jambes corps découpés :
j’aime








fausse info :
j’aime








vrais commentaires stupides :
j’aime








dessin pour rire un peu quand même :
j’aime








gif qui charge pas :
j’aime








vidéo qu’on n’aurait jamais dû voir :
j’aime








nymphe nue :
j’aime








draps habités par l’invisible :
j’aime








espoirs de fuite spatiale :
j’aime








poèmes de gens pas comme tout l’monde :
j’aime








phrase d’un nom à connaître par cœur :
j’aime








peinture de guerre :
j’aime








hommage aux morts :
j’aime








encouragements aux vivants :
j’aime








enfant brûlé :
j’aime








p’tit test de personnalité aléatoire :
j’aime

 








plat en sauce :
j’aime









brefs aperçus du fond :
j’aime








pseudonyme idiot :
j’aime








voit défiler le fleuve :
j’aime








et s’y noie :
j’aime








Punk à chatte

(m’sieurs-dames un p’tit poème pour ceux qu’ont pas l’temps d’lire faites un p’tit geste ça vous arrachera pas un œil)

ob_717d4f_poelvoorde2nb

bien l’bonjour ma p’tite dame !
z’auriez pas une p’tite pièce ?
que j’puisse vous payer une p’tite bière ?
p’t’êt’ vous emm’ner faire un p’tit tour ?
au pays où qu’j’irai jamais ?
vous préférez y’aller toute seule ?
y’a pas d’souci ma p’tite dame !
bisou !

eh oh garçon !
t’as pas un euro pour m’sauver la vie ?
tu viens d’le claquer pour une vie sur Candy Crush ?
c’est quand même super généreux d’partager ta connexion hein !
‘fin bon t’es bien gentil mais mon Facebook c’est l’mur des chiottes…

..

coucou mamie !
z’auriez pas une p’tite miette ?
c’est pour ma chatte l’est pas méchante…
tsé moi et tes pigeons on est pareils !
tsé moi j’suis pas un parasite sociaux !
tsé moi j’peux vivre plus d’un an !
juste avec le prix d’un d’tes chicots en or…
en m’nourrissant que d’Kronenbourg !
tsé j’voulais pas t’faire peur…
mamie ?

salut les p’tits soldats !
z’auriez pas juste un peu d’mitraille des fois les gars ?
‘tain soyez cools une p’tite cartouche ça va pas vous tuer les gars…


eh m’sieur !
c’ui qui fonce dans l’vent !
t’aurais pas juste une p’tite minute ?
c’est pas pour moi c’est pour ta femme !
et les pitits qu’t’as pas l’temps d’voir !
et la maison où qu’t’es jamais vraiment !
ah t’as pas eu l’temps d’la voir v’nir hein ?
ma vieille vanne de clodo pénard !
hein mon bonhomme ?
bim !


‘soir ma jolie !
z’auriez pas juste un p’tit bisiou ?
juste un bouton d’vot’ ch’misier à trois cent biftons ?
promis juré j’toucherai pas aux trois autres…
ou à tes idées en dentelle de luxe de pouffiasse de merde…

salut les jeunes !
z’auriez pas une corde pour ma gratte ?
j’vous ai écrit une p’tite chanson ça fait…
VOUS ÊTES TOUS DES CONNARDS !!!
AUSSI FAUX QU’MA GUITARE !!!
VOS T-SHIRTS ANARCHIE !!!
A CENT EUROS M’FONT CHIER !!!
‘tendez restez c’est pas fini…
‘tendez quoi…

alors les filles ?
un p’tit selfie ?
un p’tit r’gard dans ma direction ?
allez quoi juste une pitite arrière-arrière-pensée…
bon ben quand même merci pour votre apparition hein…

illustration : Benoît Poelvoorde dans Le Grand Soir, 2011


Poème coool

5eec2deb866819a1a30e6bb796bf64be(à la recherche du temps perdu à essayer de l’être)

longtemps j’ai essayé d’être coool
en m’couchant à pas d’heure
le ventre plein d’éléphants roses
les poumons pleins d’nuages
les tripes au sol
et les lend’mains aussi
j’ai essayé d’être coool pourtant
j’ai vraiment tout tenté
j’ai vénéré des dieux
qui savaient à peine tenir une guitare
planté debout pendant une éternité
avec des milliers d’adeptes heureux d’être entassés là
j’suis resté assis
enfermé entre quatre murs
(ce qu’on appelle « sortir »)
à payer des fortunes
pour me remplir la gorge de pisse dorée
et les oreilles du chant des charlatans
tu vois c’est vrai j’ai vraiment tout essayé
à un moment j’suis même
finalement dev’nu plutôt coool
mais lorsque
j’me suis réveillé
avec une drôle de gueule de bois
de lendemain d’jeunesse
j’étais comme tout l’monde


Punchlines d’un lover à son pote

.8f9aabbc4e3baa173cd9a00e6beffece..

Écoute coco…
.

J’ai pas décidé d’vivre avec une femme pour avoir une relation plus intime avec une pinte de bière ou une vieille bande d’ados de trente deux ans et des miettes de tabac…

Elle s’est pas installée chez moi pour que j’puisse passer nos week-ends devant une playstation pendant qu’elle range mes slips et passe l’éponge sur sa désillusion…

On s’est pas mis ensemble pour que je fasse tourner ma bite dans un vagin les rares fois où ma libido s’intéresse moins aux performances des footballeurs qu’à décuver d’la veille…

Je suis pas amoureux d’une fille pour mépriser « le sexe faible » pour dire « l’amour c’est un truc de tapettes » ou pour préférer les « soirées entre vieilles couilles »…

C’est pas l’algorithme de Tinder qui m’a trouvé l’âme soeur en nous faisant matcher quand on a cliqué dans la case « fan de musique à chier »…

En fait j’vois pas c’que j’ferais avec elle si j’avais pas envie d’passer mon existence à respirer des phéromones la tête coincée entre ses seins…

Les hommes sont des gros abrutis les femmes bien braves d’accepter leur avilissement et je suis très heureux qu’un vieil ami comme toi appelle mon couple « les inséparables »…

Mais t’inquiète pas elle me laisse quand même faire des petites pauses pour m’approvisionner en Nutella et en eau minérale du robinet…


d24cdc612ae4be1c8137b9ab267f3cf0Lettre à un jeune poète pour qu’il évite de perdre sa copine une treizième fois

(Les grands artistes sont des héros libres de toute servilité mais est-ce que t’as une page Facebook un compte Twitter un blog j’sais pas au moins une adresse mail que je t’envoie quelques poèmes à moi dessus)


j’suis pas accro chérie…
voilà c’est bon je m’ennuyais un peu c’est tout…
j’ai juste caressé les airs du bout du doigt…
juste un réflexe aucune raison d’en faire toute une histoire…
juré je voulais pas vraiment passer à un nouveau visage…

j’suis pas accro chérie…
j’arrête quand j’veux…
t’as vu j’ai posé mon smartphone ma tablette mon pc et mon cœur sur la table…
pour qu’on puisse écouter les hirondelles ensemble avec les notifications…

j’suis pas accro chérie…
un pote à moi…
y sniffe les lignes de commentaires…
pures et comme ça sans leur enlever les fautes…
y s’fume cent cinquante likes par jour…
en cartouches qu’il achète à la frontière de la réalité…

j’suis pas accro chérie…
mon pote il a son ego tout noirci par la gloriole facile/factice/tactile…
mais ça lui fait du bien vu que sa vie est pas très glorifiante…

j’suis pas accro chérie…
mais j’suis pas Parisien non plus…
ni Lyonnais d’ailleurs…
enfin j’suis né à la Croix-Rousse quand même…
mais bon j’suis pas l’fils à Machin Bidule…
j’connais personne j’ai qu’ce moyen qu’on m’lise…
comment y f’saient les gens pour exister dans les campagnes avant…
y s’r’gardaient dans l’eau des flaques celle qu’est jamais la même…
moi quand j’regarde mon fil d’actu les statuts c’est toujours les mêmes…

j’suis pas accro chérie…
je joue au grand jeu vidéo du siècle et j’ai pas l’droit d’te perdre…

j’suis pas accro chérie…
tu sais il m’en faudrait bien plus pour nourrir mon cancer de l’ego…
c’est pas avec un pauv’ petit paquet d’vingt clics par jour…
c’est pas comme mon ami tu sais celui qui s’injectait des flux dans l’bras…
plus une nouvelle depuis des mois nan j’le connaissais pas mais bon voilà…

(illustration Sean Gadoury)


%d blogueurs aiment cette page :