Archives de Catégorie: Tableaux de la toile

Call of duty

(World War Thee)7ec765c4666e02726cb29971f6f93d97

 


tirer
se cacher
courir

tu es dans un FPS
aux graphismes
invraisemblablement réels

et c’est toi qui contrôles directement
le personnage de l’intérieur
vu que c’est toi le personnage

les cadavres ne s’effacent pas
et certaines balles
piquent un peu plus

si tu perds
pas moyen
d


Clé des mots-clés

(Poème avec les 6 mots clés les plus tapés de l’année 2014)

doing-it-wrong-funny-binoculars

recherche google
d’une existence
sur facebook
sur youtube
sur le bon coin.fr
sur planète orange
message hotmail :
on l’a pas trouvée


Je vidéo

yoshi4à 0 ans j’étais un pixel sur une échographie
à 6 ans je shootais des rangées d’aliens gluants
à 11 ans je me cognais à des interrogations
à 14 ans j’avais des reliefs plein les yeux
à 17 ans je déclenchais des ouragans en furie
à 22 ans je grattais sur une guitare en plastoc
à 28 ans j’escaladais des forteresses
à 31 ans j’écris des poèmes sur tablette


Y’a Nemo sur facebook

toi et moi
nous surfons
sur le net
comme
deux poissons dans l’eau
mais chacun
d’un côté
de la vitre

bande de poissons


No life

no life

film-le-chateau-de-l-araigneephoto tirée du film le Château De L’Araignée, Akira Kurosawa, 1957

des heures que le soleil est derrière les volets il est grand temps d’ouvrir une fenêtre windows pour inviter mon vieil ami sadistic369 (il nous viendrait de Tahiti apparemment) à une petite partie de beach volley en ligne lui qui a sans doute regardé la 47e diffusion du 256e épisode de Los Angeles 30640 sur le canal 152 en envoyant un ou deux tweets suivis par un de ces samouraïs asiatiques capables de se commander un repas en découpant des ananas tout ça sur sa tablette tactile et comme le livreur de pizzas heureux d’être vivant qui descend quatre à quatre les marches en textant la jolie  pouf qu’il va retrouver après sa dernière course il ne serait peut-être pas idiot de se tirer vite fait d’ici

Limite extrême de l’existence

Matrix-has-youLimite extrême de l'existence 1Limite extrême de l'existence 2Limite extrême de l'existence 3Agent_Smith

 rebrousser chemin face aux coordonnées de tout obstacle avoir la liberté de suivre la trajectoire 	   d'un bond à intervalles réguliers blesser ou être blessé d'un simple contact en émettant un son en cas d'échec 	     simplement disparaître 	     en clignotant toujours rester  gravé sur le plastoc d'une ancienne cartouche et chaque fois que reviennent les touches sur la parcelle de code qu'un programmeur inaccessible  aux algorithmes de mon âme a eu la grâce de m'accorder tout en octosyllabes 	       de 	0 et de 	1 	1	0	1	0 1	1 revenir à l'existence d'un sprite dans un monde en 2D

Big Bang (s’envoyer en l’air)

***
tableau : William Turner, Lever de soleil sur un lac, 1840

une page word à remplir        au lit matutinal la mémoire virtuelle    de la réalité     j'entends       les bugs             		     voler        et je clique           « j'aime » sur tes cheveux de blonde wifi l'écran tactile de ta peau    	s'éveille  aux hugs les pixels     dans tes yeux            sont une      	         fenêtre                 ouverte aux tracés des étoiles à la vitesse lumière aux décollages 	     vers les mondes possibles      vers les messages            des décolletés les Star Wars 		des tendresses 	  avec la gravité       des plugs     des kiss 			    des langues     des zigzags   des black out     et des crashs  et en     BIG BANG         accéléré les connexions 	     annihilées 		dans les neurones et le néant des nébuleuses 	en galaxies pendues aux menus déroulants des parties de ton corps tes yeux  les ciels et les planètes ta bouche les mers et les cellules ta peau les monts et les vallées tes cheveux les forêts
et les villes entre tes jambes les jardins en fleurs des pavillons bourgeois et le son de ta voix la rumeur de la ville dans notre appartement les corps des créateurs crevés après l'amour     offerts sur un plateau          	      au petit déjeuner     ton mug   BB en suspens dans le monde réel              bienvenue sur la Terre         	       		  je t'ai fait      ton café

Le dialogue des machines


Photo via Jason Nicholls

et l'écho résonnant de leur souffle expiré se vobule une voix hulule un hurlement par les baffles sonores des portables immobiles le feedback réciproque rappelle au souvenir les dernières âmes humaines soufflant dans leurs mobiles leurs derniers soufflements et l'écho résonnant de leur souffle expiré se vobule une voix ... par les baffles sonores des portables immobiles le feedback réciproque rappelle au souvenir les dernières âmes humaines et l'écho résonnant ...

Super Mario (in the forest of illusion)

j'attends la bande ensoleillée qui rend fluorescentes les feuilles mortes, les feuilles vertes 	la mousse du sol des bois la coiffe rouge à pois d'une amanite tue-mouche 		     et j'ai cueilli pour toi  princesse solitaire les pièces   d'or suspendues                dans les branches 	des feuillus tout est aussi réel dans un jeu vidéo      et je voudrais la ramener   chez moi en m'enfonçant dans une souche  	avec mes 1000 amis facebook ainsi que presque l'impression d'exister

Illustrations : en haut, The Mushroom Meadow by Taftamanabag
en bas, un monde de Super Mario World sur Super Nintendo


Tetris


 les gens s’emboîtent    comme des blocs		de béton dans les rues 	    		            carrées	dans les	bouchons		          dans	les boîtes  		         les	    de nuit 			    rues				 	    de la 				      	    ville	      	      			    avec	                     l'ivresse 	       	         de   fuir	       	         les lignes droites	     le soir l'alcool                et la folie                                la marche     péripatéticiennes                     russes              des      sur le   bordel              jolies périphérique         	            	 les courbes de      	                ton épiderme     et le chemin               de tes gémissements     tout ça nous fait tourner dans tous les sens     et me voici enfin chez nous          tu vois,  t'es triste mais tout est               revenu à sa place      les gens                                    s'emboîtent     comme des blocs de Tetris             (je ne sais pas très bien jouer)    ##################################   GAME OVER

%d blogueurs aiment cette page :