Archives de Tag: carte postale

Carte postale trouvée dans une palourde à marée basse

1e507157fa6298d524229040aba47950

ça faisait des jolies vaguelettes
quand elle levait sa jupe océanique
sur ses longues jambes de sable
quadrillées par les parcs à huîtres
elle divulguait des colonies d’algues
desséchées sur le bord de flaques
où les pêcheurs voulaient ramasser
ses coquilles de moules nacrées

photo collage de Grete Stern


Carte postale glanée au vol sur l’autoroute

60b80821e7b558a5d0b2d7a27fbf1ede

sont bien roulées
les blondes
meules de foin
près d’Clermont-Ferrand
z’ont des collines
qu’ont la peau
d’la couleur des champs d’blé
avec juste un carré d’bosquet
pour maillot d’bain
qui s’font dorer la courbure
sous un soleil de paille
en s’reflétant dans des rivières
où personne s’est jamais baqué
paraît qu’les filles d’là-bas
elles ont des tas d’nuages tout calmes
dans des grands yeux bleus infinis
avec l’horizon des volcans d’Auvergne
en ébullition dans les veines
enfin moi c’est c’qu’on m’en a dit


Carte postale des embouteillages alpins

Melodie du bonheur

même quelque
arbre hirsute
une autoroute bouchée
le ciel d’hiver pollué
avec toi c’est
la beauté en petite tenue
devant une tempête de monts
léchée
par les marchands
de glaciers


Carte postale

Carte postale the-world-dubaiphoto : l’archipel artificiel « The World », à Dubaï (source)

le béton  c’est du sable on vit sur des plages aspirées au fond des océans par l’asphalte des routes à travers les carreaux de verre des skylines qataries les déserts les paradis expirés à voler dans les puces de silice des circuits imprimés  nous surfons sur les vagues en vacances sur des îles naufragées

Le devoir de paresse

Le devoir de paressePostcardimage trouvée ici et un tout petit peu retouchée

je ramassais des baies  sur une carte postale en tenant par la main  une jolie indigène  et nous vivions  quasiment nus  au milieu des palmiers j’allais bientôt entrer son numéro  dans mon mobile et il s’est remis à sonner je me suis dit en voyant apparaître les  quatre murs de ma chambre que j’irais plus  jamais  bosser j’ai entraîné  pas mal de gens plus ou moins paresseux  via les réseaux sociaux  tout le système s’est effondré en quelques mois je me suis quelques fois ennuyé mais j’avais  réservé un aller  simple pour les Antilles et j’y ai retrouvé  la jolie indigène toute nue  dans les  fougères j’allais bientôt entrer son numéro  dans mon mobile et il  s’est remis à sonner (je mets toujours le mode rappel) mais comme cette fois  j’allais être en retard je me suis levé


%d blogueurs aiment cette page :