Archives de Tag: enfant

– Maman ! Dans nous maison, on va mettre une grande cheminée pour faire du feu avec des fleurs, et comme ça ça sent bon ! Dans nous maison nouvelle, on mettra une marmite de pipi-caca dessus le feu, comme ça le loup y cuit dans mon pipi ! Maman ! Noutre maison ça sera une maison-bac-à-sable, comme ça on peut creuser des baignoires où on veut, et puis aussi, on peut changer les murs des chambres comme on veut ! Hein maman ? Dans nous zardin y’aura un gros robot pour faire fuir tous les papillons, un arbre avec beaucoup de feuilles pour faire une cabane comme au parc, et un tout petit trou comme ça on fait une chambre à l’écureuil ! Hein maman ? Maman ! On aura ça dans nous maison à nous ?

(dialogues philosophiques avec un gentil p’tit démon)


c’est une maison bleue
adossée à la colline
on y vient à pied
on ne frappe pas
ceux qui vivent là
ont jeté la clé
on s’y…
– Papa ! Pourquoi ils ont jeté la clé les gens ?
– Eh ben c’est parce qu’ils sont très gentils, ils veulent que tout le monde puisse rentrer chez eux, alors y’a plus de clé…
– Chut ! Papa ! Écoute !
…dans le brouillard
enlacés roulant dans l’herbe
on écoutera
Thom à la guitare
Phil a la kéna
jusqu’à la nuit…
– Papa ! Toi tu joues de la guitare des fois mais
toi tu roules pas dans l’herbe et tes copains
ils roulent pas dans l’herbe quand toi
tu joues de la guitare plutôt !

– Oh oui ! Tu sais, on a passé l’âge de faire des roulades… Et puis on n’est pas des hippies tu vois… On se voit qu’une ou deux fois par an, alors on préfère se parler plutôt…
– Mais chut ! Papa ! Écoute la chanson !
…bleue
accrochée à la mémoire
on y vient à pied…
– À la baignoire !? Pourquoi elle est accrochée à la baignoire la maison papa ?
– Ha ! Ha ! Ha ! Mais non ! À la mémoire ! C’est pour dire qu’elle est dans ses souvenirs quoi, c’est comme un rêve où il retrouve tous ses vieux copains, comme toi au parc, ou comme Papa et Maman pour le jour de l’an…
– Mais ! Chut ! Papa ! Écoute la chanson !
…San Francisco…

(d’après la chanson de Maxime Le Forestier)
(dialogues philosophiques avec un gentil p’tit démon)



– Papa ! Pourquoi la maison elle fait du bruit là ?
– Ah ! C’est parce qu’elle a une climatisation…
– Papa ! Qu’est-que c’est une lim… une mil… une limaclitavion ?
– Une cli-ma-ti-sa-tion, c’est une machine qui fait du froid dedans et beaucoup de bruit dehors. Enfin c’est bizarre quoi…
– Du froid dedans ? Beaucoup de bruit doyors ? Bizarre ?
Papa ! C’est bizarre le garage là-bas, est noir à le mur blanc !
Papa ! C’est bizarre le bateau à le jardin là-bas, y’a pas la mer !
Papa ! C’est bizarre le banc où on est, ça sent mauvais les poubelles !
Papa ! C’est bizarre le parking, où elles sont les voitures ?
Papa ! C’est bizarre le ciel, est gris, est pas bleu !
Papa ! Papa ! Paaaaapa ! C’est bizarre…

(dialogues philosophiques avec un gentil p’tit démon)


.

..

avec ma femme
on a écrit un poème
à quatre mains

..

(bon là
il fait du toboggan

je le surveille
en rêvassant
quelques bribes
de vers


alors
ce
monde
euuuuuuh
est semblable
à un
jardin
un jardin d’enfants
qui s’chamaillent
– non vaudrait mieux –
qui courent partout
sous les nuages qui passent
sous le soleil
– ou plutôt tiens –
/// putain mais qu’est-ce qu’on est bien ici ///
sous le regard
de
…)

aïe
mon poème
s’est cassé la gueule


ici
c’eest
là-bas !


(après
des mois
de babil
indicible)

pas
c’eest
non !


(le nouveau
jeune poète
à la mode)

paman
c’eest
là-haut !


(s’invente
une langue)

eeet
blanc
c’est bleu !


(mystère)

***

Ici c’est là-bas
(paroles d’un enfant sage)



ça
c’est
bleu !

il pointe le ciel du doigt

ça
c’est
bleu !

il montre les montagnes au loin

ça
c’est
bleu !

il vise le sol gris du balcon crasseux

ça
c’est
bleu !

il saute de joie dans toutes les directions

bleu !
bleu !
bleu !


***

Ici c’est là-bas
(paroles d’un enfant sage)


si on faisait
un « nuage de mots »
avec ce que mon fils de 2 ans
dit
il y aurait

MOI
en plein milieu
hurlé
très fièrement et
avec un très très gros
caractère

NON
juste à côté
frappé
en très gros corps de tête de mule

un curieux
ÇA?
de casse
assez fréquente

quelques prémisses de phrases
comme C’EST + quelque-chose
ou BE VEUX / BE VEUX PAS + n’importe quoi

bien sûr
PAPA MAMAN
mais également
le mot BLEU
(allez savoir pourquoi)

oui
quand même
parfois
et d’autres onomatopées comme
boum balaboum broum pimpon ouahouah meuh oin-oin

toute une liste de vocabulaire très relevé acquis au gré des ressemblances sonores
à savoir tutu doudou dodo bobo bébé papy mamie pomme pain bain lapin bon beau blanc dans dedans caca pipi lait lit là-haut là-bas

ainsi qu’une drôle de bande de grands héros mythologiques
nommés TotoR Oui-oui Wawa Mimi Pépapi Sam

et puis
labon palapon pla
palapouie pouie appouie
bliss blin ‘ssin saud sat sien tassé
bissieu sussu’ boitu’ poto pati
titare titeau tateau ‘tou’tou entoR
awa a’ci boici boilà bélo bonyou’ yoyo
bawo pi’ etc. magma de termes en formation
dont seuls lui-même et ses parents parfois
connaissent à peine le sens profond…

***

Ici c’est là-bas
(paroles d’un enfant sage)

*****************************************************************************************************************

wordle

*****************************************************************************************************************


Poétesse de caisse

market


bip bip 17€  bisous bonne journée à bientôt !

bip bip 85€ heureuse poursuite de courses à vous !
bip bip 43€ et belle utilisation d’objets superflus !
bip bip 28€ au plaisir de tout consommer sur la planète !
bip bip 36€ excellente fin d’existence à tous vos enfants !
bip bip 09€ revenez nous voir au pays en plastique !
bip bip 71€  j’vous laisse me scanner toute l’anatomie !
bip bip 64€ allez vous foutre la tête au micro-ondes !
bip bip 52€ bisous bonne journée à bientôt !


Clochard richard

daf092ebd8060ba696d949076f4b6f86

(Poème à recopier sur un gros bout d’carton pour s’installer devant chez l’horloger du coin avec)

j’ai un enfant
une femme
et une maison
s’il-vous-plaît
donnez-moi
juste une minute
pour en profiter


Ma première imprimante 3D

..aa64a68aa750d8fa0127d1ad84fc2b1a

tidilitidilitidilitilidi
bzzzzzzzzzzzzzzzzzzz
ce texte peut
t’imprimer
le visage d’un enfant
avec un flingue
pour te tirer
des forêts de béton
fleuries de pensées
en plastique
dans la matière
grizzzzzzzzzzzzzzzzzz
tidilitidilitidilitilidi


%d blogueurs aiment cette page :