Archives de Tag: Eric Demelis

Selfie qu’une fille seule fit

(bédépoème avec Eric Demelis)

….

 

 

 

 


halfie

À qui sont toutes ces belles photos d’immensités ? Est-ce que c’est sur le fil du temps qu’on les voit défiler ? Est-ce qu’elles scintillent différemment quand on éteint la nuit ? Est-ce qu’elles se ressemblent aussi bien à la lumière des pires cauchemars ? Dans quel envers de notre Histoire se sont perdus tous les visages qu’elles représentent ? Qui a pris ces portraits souvenirs d’un présent oublié ? Est-ce que c’est simplement leur propre solitude qui leur tient l’appareil ? Ou bien est-ce qu’ils essaient plutôt de tourner le dos à leur propre mort ? Est-ce que c’est sur le fil du temps qu’on les voit défiler ? Ou est-ce qu’ils filent au gré des pages du vent ? À qui sont toutes ces belles photos d’immensités ?

(extrait des Maximes de nulle part pour personne, dessin d’Eric Demelis)


un nouveau dessin légendé fait avec Eric Demelis

EPSON MFP image




BD-poème avec Eric Demelis

 

EPSON MFP image




molkky-2

..

….

livre-quille-de-mölkky

réalisé avec

Eric Demelis

….

 

 

 

EPSON MFP image



un autre dessin ébauché par Eric Demelis et légendé par bibi

EPSON MFP image


dessin ébauché par Eric Demelis et légendé par ouam

commedia-dellearte


roidesbouffons

L’assurance ça nous va comme un gant… Enfin plutôt comme un gant d’toilette… Ou alors bon d’accord un gant d’toilette enfilé sur un portefeuille plein à craquer de bouse de porc-épic… Serait-ce plutôt de l’argent sale sur un compte qu’afficherait des farandoles de contes de fées mais pas pour les enfants… Oh et puis je sais plus… On a qu’à dire que ça serait comme toutes ces trucs qui meublent comme fumer des p’tits croûtons à l’ail broyés dans du papier dessin au fond d’une cour pleine de crottes de pigeons enfin bon par exemple… Ça pouvait pas être plus proche d’une espèce de grosse moufle inerte oubliée sous une avalanche qu’un cocktail molotov balancé sur une île privée de lancer la révolution du fond d’un canapé… L’assurance… Ah… Cette vieille serviette mouillée pour traces de bourses en perdition qui occupe nos vacances comme un cigarillo grillé sur la cime d’un caillou…

(Maxime de nulle-part pour personne illustrée par Eric Demelis)


Un livre-porte avec Eric Demelis

serrure

serrure2


Un dessin d’Eric Demelis, légendé par ma pomme…

img019

 

 


%d blogueurs aiment cette page :