Archives de Tag: fais passer l’poème

Fais passer l’poème : Morgan Riet

J’ai lu Sous la cognée (éd° Voix Tissées) à l’envers, comme pour retourner en enfance. Les tours de phrases de Morgan Riet sont de vraies madeleines de Proust… Un extrait où je me suis bien reconnu :

Talonnade, feinte, roulette,
aile de pigeon, amorti
de la poitrine, petit pont,
tête plongeante…

Toutes ces choses
n’étaient pas vraiment dans tes cordes.
Toi, tu jouais gauche à l’arrière,
balisant, quand le ballon déboulait
dans tes guibolles,
te cramponnant souvent
à la seule tactique
que tu maîtrisais
en de pareilles circonstances,
celle imparable
……………………………….du boulet loin devant !

Aussi, tu n’as pas oublié
les leçons de dribble essuyées
et les débordements dangereux
de quelque attaquant sur ton aile
qui s’achevaient parfois,
galop fourbu,
par un bon tacle bourrin
de toi

qui jouait gauche à l’arrière
mais jamais, malgré tout,
en position  ………..de hors-joie.

Morgan Riet


Un poème de Jim Harrison tiré de L’éclipse de Lune de Davenport et autres poèmes, éditions La Table ronde, paru en 1996 sous le nom After Ikkyu and Other Poems et traduit par Jean-Luc Piningre.

9781570622182

Sometimes a toothpick is the most important thing,
others, a roll of toilet paper. If you forget red wine
and garlic you’ll become honky, new age incense
dressed in invisible taffeta. Eat meat or not,
try weighing your virtue on that bathroom scale
right after you crap and shower. You’re just a tree
that grows shit, not fruit. Your high horse is dead meat.

***

Parfois le plus important reste un cure-dents,
d’autres, un rouleau de papier toilette. Si tu oublies le vin rouge
et l’ail, tu deviendras petit Blanc, encens new age
vêtu d’invisible taffetas. Végétarien ou pas,
essaie de peser ta vertu sur la balance de la salle de bains
juste après les selles et la douche. Tu es un arbre
à merde, qui ne donnera pas de fruits. Tes grands chevaux ne sont que viande froide.


Fais passer l’poème : Pierre Autin-Grenier

PAG

blanc

C’est quand il n’y a rien à faire qu’il n’y a vraiment pas une minute à perdre.

blanc

Le poète est avant tout semblable à la seiche, qui jette derrière elle son petit nuage d’encre pour mieux protéger sa fuite.

blancTricycle ! Mobylette ! Mercédès ! Corbillard ! Amen !

 

Extraits du recueil d’aphorismes Le poète pisse dans son violon (version symphonique), Pierre Autin-Grenier, éditions Les Carnets du Dessert de Lune, 2010.


Fais passer l’poème : Emanuel Campo

Aujourd’hui, un poème d’Emanuel Campo tiré de Maison, poésies domestiques, paru en 2015 aux éditions la Boucherie littéraire.

-SnZ6E14aeIfw4WB5RCW5_3I7Ds12 juin 2015, une poubelle moins le quart

Ma copine et moi
utilisons la poubelle à couches
comme unité de mesure temporelle
ça équivaut à un jour et demi sur Terre.

On a choisi un récipient de vingt litres
histoire d’avoir un turnover de sacs assez important
pour limiter les odeurs de marinade fécale.

C’est notre truc à nous
notre sablier
on compte les jours comme ça.

Bon
on pensait vieillir moins vite en allongeant l’unité de mesure
mais puisque le temps
est aussi une question d’espace
et que récemment on a déménagé dans un appart’
plus grand
on est aujourd’hui ajusté à notre ancienne
temporalité
ça ne change pas grand-chose
on vieillit à une allure égale à vous autres.

N’empêche que la poubelle à couches
reste un indicateur fiable et facile à lire.
Quand le sac est plein
on le sort on le noue on l’amène
au sous-sol puis le jette
dans le grand bac gris de l’obscurité du local
à ordures.

Un local squatté l’hiver
par un S.D.F. bienveillant et discret
qui connaît le temps
veille sur nos archives
et tient les comptes.

Emanuel Campo

Son blog


Fais passer l’poème : Grégoire Damon

Aujourd’hui, un poème de Grégoire Damon tiré de 99 noms d’un seul truc, paru en 2015 chez Gros Textes :

b8f8e9f2

Scène de cul pour faire vendre


ma chérie a la patte cassée
elle pousse des hurlements de rire nerveux en
enlevant son attelle
& va à la douche

ce qu’elle effeuille lentement
très lentement
c’est un vieux pyjama dépareillé
deux pulls mités datant de ses années d’études
& un vieux Damart canadien

un tel degré d’intimité
vous ne le trouverez pas
sur internet


Grégoire Damon
(son blog)


%d blogueurs aiment cette page :