Archives de Tag: galaxies

poème d’amour universel

l’âme en fusion
j’suis tout un univers en phase d’approche
qui t’envoie des œillades filantes
depuis des années-lumière
les membres de tes galaxies m’embrasent
quand les miennes frôlent tes courbes et tes globes
j’tire ta ceinture d’astéroïdes
tu sors d’orbite
éclipse totale / partielle / …
escale sur une micro planète
oubliée tout au fond d’un trou noir
où la vie
nait


Y paraît qu’la poussière c’est des petites planètes qui se reposent alors moi je fais plus l’ménage du coup voilà voilà

(fiat velux)

c70cf05768729723c99aa0326c3ecafc

quand la lumière du soleil
entre par le velux
elle change en galaxies
la poussière

de la chambre
et tout c’
qui gravite au-dessus
de ton céleste corps prend vie


Poème universel

7bc87985a663056dcdfc52c25b0bc09b

(je suis le dieu de mon propre corps
alors m’emmerdez pas avec vos salades)

quelqu’un sait-il comment
toutes les constellations d’atomes
toutes les galaxies de molécules
pailletées de tempêtes électriques
tous les petits mondes cellulaires
des organismes gluants
qui pullulent sous ma peau
ont pu se mettre d’accord
sur ce poème ?

image : Everything the universe is within you, Mario Peccinetti


Pistons

PistonsAutoTerredétail de l’affiche du mondial de l’automobile 2006

du cœur 		des mers au sommet des montagnes à chaque pas des êtres qui meurent       et renaissent et du creux 	des vallées à la cime des plus hauts séquoias en passant sur la tête 	   des dinosaures et sous les tas pourris de feuilles mortes depuis le faîte       des gratte-ciel au fond des tristes bidonvilles et des banlieues   		  	            de galaxie en capitale illuminée aux yeux des gens qui n'y   vivront jamais au-delà des orbites de mon esprit impénétrable et sur ton corps       qui se courbe         et se tend partout  par tous les temps         par tous les âges les pistons du moteur de ma petite auto tournent      s'élèvent 	         s'abaissent       s'emballent tout autour de la Terre qui continue de tourner

Quelques atomes dans une bouteille de bière

des galaxies dans l'espace des systèmes solaires dans les galaxies des planètes dans des systèmes solaires des océans sur des planètes des îles sur les océans des nuages dans le ciel des cellules dans la mer des oasis dans le désert des tribus dans les oasis des villages dans des cercles de bois des cités dans des murailles de pierre des appartements dans des immeubles des chambres des salons des salles de bain des cuisines dans des immeubles des tables des fours des frigos dans des cuisines des pots de yaourts et des packs de bière dans des frigos des bactéries du malt et des bulles dans les bouteilles de bière des galaxies d'atomes dans les bulles de la bouteille de bière et moi dans mon égo avec une des bouteilles de bière prise au frigo installé dans mon canapé plongé dans la télé -réalité d'un bon documentaire en avalant des galaxies d'atomes de planètes d'océans de nuages d'oasis de tribus villages cités etc. BURP !

Rondeau de la Lune


Qui fixera la forme du croissant de Lune entrelacée dans l’ombre du couchant ? Il fallait que tu m’abandonnes et te cambrer blonde gitane itinérante aller tourner dans l’autre sens sur mon insaisissable air de flamenco aller combler les gouffres vacants d’autres galaxies en ruines qui fixeraient la femme en toi qui meurt renaît et danse… Tourne belle ! C’est Toujours le même amant ! Toujours le même feu sautillant et joyeux brûle nos cœurs et nous fascine ! Toujours tremb le le flot versatile du grain charrié dans la rivière et du vent Qui fixera les flammes inconstantes !


A quoi ça sert ? (II)

A quoi ça sert D'étudier la grammaire, Et les matières scientifiques, Ou d'apprendre les cours d'Histoire ? A quoi ça sert De faire des études longues, De se poser des questions compliquées,  D'écrire des pages et des pages, Sur des sujets qui n'intéressent personne ? A quoi ça sert, d'ailleurs, De tout laisser tomber pour un boulot idiot Qui nous fait tous à peu près chier Pour environ 80 % de notre temps, Et ne nous apporte que le bonheur De deux semaines de congés payés par an ? Et puis, aussi, à quoi ça sert D'avoir rasé les forêts vierges Et recouvert la Terre de macadam, De routes, de ponts et de parkings, D'immeubles de plus en plus haut, de tours de béton, De panneaux indicateurs et d'enseignes publicitaires, Pour tenir l'atmosphère générale en croissance ? Tant qu'on y est, à quoi ça sert Les rivières, les fleuves, les lacs, les mers, les océans, Les montagnes, les falaises, les vallées, les forêts, les prairies, Les aigles, les pieuvres, les tigres, les hannetons, Les boucs, les bœufs, les poules, les hommes, Les chrysanthèmes, les orchidées, les pâquerettes, les hortensias, Et les feuilles des arbres, les baobabs, les cocotiers, Et les couchers de soleils, et les jours, et les nuits, les saisons, les années, et les siècles ? C'est vrai, à quoi ça sert La Terre, la Lune, le soleil, les planètes et les satellites, Et le système solaire, qui tourne dans le vide, Et les comètes, et les étoiles filantes, et les ceintures d'astéroïdes, Et les étoiles, les blanches, les rouges, les naines et les géantes, Et les supernovas, les nébuleuses et les trous noirs, Et la voie lactée, les galaxies et la matière obscure, Et la totalité de l'univers, et même, le reste, Et le type qui a fait tout ça, à quoi il sert, lui ? Sans blague, au fond, à quoi ça sert De demander à quoi ça sert ? … Enfant, tu vois que rien ne sert à rien. Pour l'heure, Ce que tu as de mieux à faire, c'est tes devoirs.

%d blogueurs aiment cette page :