Archives de Tag: homme

ETAT GAZEUX DE L’HOMME

(livre d’artiste en un seul exemplaire avec Eric Demelis)



hom(m)e

.


ah
la la
cette maison
dans laquelle
j’ai grandi
et que maman
a dû vendre à une
famille de veinards
m’apparaît parfois
brusquement
avant que le sommeil
ne vienne me hanter avec
toute mon enfance dedans
ce sont de beaux souvenirs
le toboggan qui griffe
les pissenlits et les marguerites
le chat tout bouffi de croquettes
les éclaboussures dans la rivière
la belle piscine de papy et mamie
la vie à la campagne chez papa
les virées en famille à vélo
les familles qui se recomposent
les batailles dans les bottes de foin
les cabanes bricolées dans un arbre
les chevaux les poneys et les ânes
la petite Renault 5 et la Citroën AX
les VHS qu’on a vues quarante fois
les morts qui ne reviennent pas
les maisons qui s’enchaînent
les chansons à la gratte
les fiestas de l’adolescence
les amis et les amourettes
perdues et mon frangin
qui se prenait
pour le Sauveur –
souvenirs parfois
légèrement plus
douloureux
alors je fous
tout l’monde
dehors
je ferme
à double
tour
et je
dors

 


« La durée de la vie de l’homme ? Un point. Sa substance ? un flux. Ses sensations ? De la nuit. Tout son corps ? Un agrégat putrescent. Son âme ? Un tourbillon. Sa destinée ? Une énigme insoluble. La gloire ? Une indétermination. En un mot, tout le corps n’est qu’un fleuve ; toute l’âme, un songe et une fumée ; la vie, un combat, une halte en pays étranger… »

Marc Aurèle, Pensées à moi-même,
anthologie aux éditions des mille et une nuits


(une pincée
de sel)

(un peu de sucre)

(des fibres et
pas mal
de graisse)

(surtout
de la flotte
tout plein de flotte
des litres de flotte)

(plongez tout ça
dans mille
marmites
microscopiques)

(en recopiant deux fois
la formule magique
de l’ADN)

(vous obtiendrez
l’Homme
……………….Ô
ô………….ô
…….ô…………..ô
..Ô…….Ô
……………ô
bulles)

(d’huile758b578e19a371b0c2d03bbf3e4e4f99
dans l’eau
qui pique)

***

(poème universel pour microbes)

photo Eugenia Loli


Poème fleuve

(à faire défiler soi-même sur Facebook)




4a2c7644f5bca174bdaadb6d1e12449f





vague pensée :
j’aime








blague bateau :
j’aime








changement de tronche :
j’aime








pub qui tombe à l’eau :
j’aime








photos de membres d’une famille :
j’aime








mains bras pieds jambes corps découpés :
j’aime








fausse info :
j’aime








vrais commentaires stupides :
j’aime








dessin pour rire un peu quand même :
j’aime








gif qui charge pas :
j’aime








vidéo qu’on n’aurait jamais dû voir :
j’aime








nymphe nue :
j’aime








draps habités par l’invisible :
j’aime








espoirs de fuite spatiale :
j’aime








poèmes de gens pas comme tout l’monde :
j’aime








phrase d’un nom à connaître par cœur :
j’aime








peinture de guerre :
j’aime








hommage aux morts :
j’aime








encouragements aux vivants :
j’aime








enfant brûlé :
j’aime








p’tit test de personnalité aléatoire :
j’aime

 








plat en sauce :
j’aime









brefs aperçus du fond :
j’aime








pseudonyme idiot :
j’aime








voit défiler le fleuve :
j’aime








et s’y noie :
j’aime








Punk à chatte

(m’sieurs-dames un p’tit poème pour ceux qu’ont pas l’temps d’lire faites un p’tit geste ça vous arrachera pas un œil)

ob_717d4f_poelvoorde2nb

bien l’bonjour ma p’tite dame !
z’auriez pas une p’tite pièce ?
que j’puisse vous payer une p’tite bière ?
p’t’êt’ vous emm’ner faire un p’tit tour ?
au pays où qu’j’irai jamais ?
vous préférez y’aller toute seule ?
y’a pas d’souci ma p’tite dame !
bisou !

eh oh garçon !
t’as pas un euro pour m’sauver la vie ?
tu viens d’le claquer pour une vie sur Candy Crush ?
c’est quand même super généreux d’partager ta connexion hein !
‘fin bon t’es bien gentil mais mon Facebook c’est l’mur des chiottes…

..

coucou mamie !
z’auriez pas une p’tite miette ?
c’est pour ma chatte l’est pas méchante…
tsé moi et tes pigeons on est pareils !
tsé moi j’suis pas un parasite sociaux !
tsé moi j’peux vivre plus d’un an !
juste avec le prix d’un d’tes chicots en or…
en m’nourrissant que d’Kronenbourg !
tsé j’voulais pas t’faire peur…
mamie ?

salut les p’tits soldats !
z’auriez pas juste un peu d’mitraille des fois les gars ?
‘tain soyez cools une p’tite cartouche ça va pas vous tuer les gars…


eh m’sieur !
c’ui qui fonce dans l’vent !
t’aurais pas juste une p’tite minute ?
c’est pas pour moi c’est pour ta femme !
et les pitits qu’t’as pas l’temps d’voir !
et la maison où qu’t’es jamais vraiment !
ah t’as pas eu l’temps d’la voir v’nir hein ?
ma vieille vanne de clodo pénard !
hein mon bonhomme ?
bim !


‘soir ma jolie !
z’auriez pas juste un p’tit bisiou ?
juste un bouton d’vot’ ch’misier à trois cent biftons ?
promis juré j’toucherai pas aux trois autres…
ou à tes idées en dentelle de luxe de pouffiasse de merde…

salut les jeunes !
z’auriez pas une corde pour ma gratte ?
j’vous ai écrit une p’tite chanson ça fait…
VOUS ÊTES TOUS DES CONNARDS !!!
AUSSI FAUX QU’MA GUITARE !!!
VOS T-SHIRTS ANARCHIE !!!
A CENT EUROS M’FONT CHIER !!!
‘tendez restez c’est pas fini…
‘tendez quoi…

alors les filles ?
un p’tit selfie ?
un p’tit r’gard dans ma direction ?
allez quoi juste une pitite arrière-arrière-pensée…
bon ben quand même merci pour votre apparition hein…

illustration : Benoît Poelvoorde dans Le Grand Soir, 2011


Punchlines d’un lover à son pote

.8f9aabbc4e3baa173cd9a00e6beffece..

Écoute coco…
.

J’ai pas décidé d’vivre avec une femme pour avoir une relation plus intime avec une pinte de bière ou une vieille bande d’ados de trente deux ans et des miettes de tabac…

Elle s’est pas installée chez moi pour que j’puisse passer nos week-ends devant une playstation pendant qu’elle range mes slips et passe l’éponge sur sa désillusion…

On s’est pas mis ensemble pour que je fasse tourner ma bite dans un vagin les rares fois où ma libido s’intéresse moins aux performances des footballeurs qu’à décuver d’la veille…

Je suis pas amoureux d’une fille pour mépriser « le sexe faible » pour dire « l’amour c’est un truc de tapettes » ou pour préférer les « soirées entre vieilles couilles »…

C’est pas l’algorithme de Tinder qui m’a trouvé l’âme soeur en nous faisant matcher quand on a cliqué dans la case « fan de musique à chier »…

En fait j’vois pas c’que j’ferais avec elle si j’avais pas envie d’passer mon existence à respirer des phéromones la tête coincée entre ses seins…

Les hommes sont des gros abrutis les femmes bien braves d’accepter leur avilissement et je suis très heureux qu’un vieil ami comme toi appelle mon couple « les inséparables »…

Mais t’inquiète pas elle me laisse quand même faire des petites pauses pour m’approvisionner en Nutella et en eau minérale du robinet…


L’Etat poétique du vivant

(Actes presque officiels et pas vraiment historiques)

article 16d5808e88f656289e246d3e126e69a1f
nous déclarons quasiment officielle
la naissance d’un état poétique
qui réunit tous les trucs encore à peu près vivants

article 2
chaque humain devrait penser
« tout grain de sable est minuscule »
en souhaitant devenir esclave sexuel
de la plus voluptueuse
pétasse pétomane du quartier

article 3
pour ce qui est des lois et principes moraux
débrouillez-vous pour faire tout l’inverse
de ce que dirait n’importe quel magazine de mode
revue littéraire ou bihebdomadaire automobile

article 4
tout opposant sera couvert de bisous s’il ne s’y oppose pas

article 5
l’article 5 existe
sauf qu’il n’ y a pas d’article 5

photo : Blick


King-kong

tumblr_mfkobrK2yJ1rou798o1_500

moi homme
moi fort
moi trouver femme
moi construire hutte
moi naître enfant
moi chasser zébu gnou
moi gagner pastèques
moi fuir liane en liane
moi rêver roi
moi rêver jungle
moi fané
moi mort

illustration : Schim Schimmel, Testing Water


Faire part de naissance

à l’adresse de la Voie Lactée

space baby

bienvenue
au petit homme du futur
arrivé sous les néons
d’une nouvelle Terre à explorer
avec un univers inconnu
dans son petit paquet de peau
un putain de hurlement de sa race
venu du fin fond de l’existence
et deux yeux tournés vers
des restes d’étoiles proches
du bout du nez


%d blogueurs aiment cette page :