Archives de Tag: jour

le jour est juste une illusion

le jour est juste une illusion
le bleu une épaisseur de l’air au soleil
la couleur un essaim de lumière vibrante
nous vivons dans le rêve d’une étoile
un arc-en-ciel sur les gouttes grises des astres
et nous nous chamaillons pour des licornes
qui galopent dans des champs magnétiques
ou sur des nuages de poussière stellaire
le jour est juste une illusion
sacrément
réussie

..

(poèmes universels pour microbes)

.


N’empêche si tout le monde allait complètement dans l’autre sens ça irait sans doute pas spécialement mieux

upside

j’habite au fond d’un trou
à la surface d’une bulle
et j’y passe le jour à glander
pour partager notre amour
ensuite je pars m’éveiller
au-dessous des terres blanches
toutes empénombrées d’étoiles
faut bien s’escagasser un peu


Le Livre de la Genèse de poche

169a7f8bbaa68685d358e0dd8a6d0324

le 1er jour il glandouilla
le 2e jour il bulla
le 3e jour il se tourna les pouces
le 4e jour il fit bronzette
le 5e jour il baya aux corneilles
le 6e jour il dut se reposer
et le 7e jour
il fit une poésie

Illustration : Quint Buchholz  – Die Waechter / The Guards (2009)


La cité des anges

boston

un jour blond se lève
traverse le ciel bleu
en tirant des rayons
blancs sous les nuages
et redescend tout rose
quand la ville s’endort
sous son mobile coloré

 


Genèse

le premier jour j'ai glandouillé loin des chaînes de l'emploi du temps et des préoccupations vaines tandis que les volets fermés laissaient passer quelques rayons du jour d'été dans la nuit claire et mollassonne de mon appartement le deuxième jour j'ai simplement bullé en regardant le ciel et les nuages s'étendre doucement sur mon balcon à la manière d'un mollusque étalé au fond de l'inouvrable coquillage de ma nouvelle chaise longue azuréenne le troisième jour je m'ai tourné les pouces il me semblait que j'étais à la mer allongé sur la plage d'une île ancestrale parmi les fleurs et les légumes informes qui poussent à la barrière de ma terrasse le quatrième jour j'ai juste fait bronzette traîné vaguement sous le soleil jusqu'en soirée observé les étoiles et joué quelques notes pour célébrer la lune avec un pote taré le cinquième jour j'ai bayé aux corneilles face aux documentaires animaliers voyant venir bientôt la fin de mes vacances le sixième jour il a fallu me reposer quelques questions sur l'intérêt de l'existence ainsi au septième jour fis-je une poésie

%d blogueurs aiment cette page :