Archives de Tag: lune

l’esprit des lunes
(fumeur de poèmes)

shoobig-bang

ce soir
le ciel
est un délicieux
space cake géant

un grand rail d’aurore boréale
avec un peu de poudre de réel

après si vous voulez
j’ai aussi des rivières
d’étoiles à picoler

(livre d’artistes fait en deux exemplaires avec Thierry Lambert)



– T’as remarqué la demi-lune dans le ciel ?
– Mais ! As vu ça ? En manque un bout ! Est tombé !
– Ah bon ? Mais où il est tombé ?
– Euh… À le toit, là ! À la cheminée le toit !
– Tiens ! Ce serait pas la maison des petits cochons ?
– Oui ! C’est le loup a croqué la Lune,
un bout est tombé à la cheminée !
– Et qu’est-ce que les petits cochons ont fait de ce bout ?
– A brûlé les fesses ! ha ! ha ! ha !
A brûlé les fesses à la Lune !

(dialogue philosophique avec un gentil p’tit démon)


Ventre du vent
« Lune goutte du ciel »


nos corps sont des larmes de lune

nos crânes clairs ou boueux
stagnants tempétueux
traversent les cycles de l’Homme

nos cœurs barbotent
dans les marées du sang


***


(livre d’artistes en deux exemplaires
avec des dessins de Thierry Lambert)



11 fake news sur moi
qui sont quand même partiellement vraies

j’ai changé de sexe
huit fois et demi
et j’éprouve un amour modéré
pour certains perce-oreilles

je suis pour
une langue
poétique
phonétique
qui se prononcerait
comme elle se pense

j’ai un conte
secret caché
dans une ombrelle
dorée de ma mamie

j’ai jamais mis les pieds sur la Lune
mais je viens d’un pays du Soleil
et même d’autres étoiles

je vole
la flemme
de ceux
qui ne l’ont
pas assez

je prône
le port du voile
dès l’école maternelle
si le port est en mer
et si la voile est une âme
qui prend le large

je lâche très souvent dans le vent
des traînées de substances chimiques
sur d’insouciantes populations mais
jamais par avion

je participe
chaque soir
à des dîners
satanistes
où l’on donne
de la bouillie
véganienne
à des fœtus
diablement
développés

j’ai un
cerveau
reptilien
illuminé

je complote pour
qu’on se pelote

j’ai encore
plein de secrets
dont les médias
n’ont vraiment
rien à cirer


Livre d’artistes fait main avec Eric Demelis en deux exemplaires :

p1090510

 

p1090502

 


p1090507


Rondeau de la Lune


Qui fixera la forme du croissant de Lune entrelacée dans l’ombre du couchant ? Il fallait que tu m’abandonnes et te cambrer blonde gitane itinérante aller tourner dans l’autre sens sur mon insaisissable air de flamenco aller combler les gouffres vacants d’autres galaxies en ruines qui fixeraient la femme en toi qui meurt renaît et danse… Tourne belle ! C’est Toujours le même amant ! Toujours le même feu sautillant et joyeux brûle nos cœurs et nous fascine ! Toujours tremb le le flot versatile du grain charrié dans la rivière et du vent Qui fixera les flammes inconstantes !


%d blogueurs aiment cette page :