Archives de Tag: moi

11 fake news sur moi
qui sont quand même partiellement vraies

j’ai changé de sexe
huit fois et demi
et j’éprouve un amour modéré
pour certains perce-oreilles

je suis pour
une langue
poétique
phonétique
qui se prononcerait
comme elle se pense

j’ai un conte
secret caché
dans une ombrelle
dorée de ma mamie

j’ai jamais mis les pieds sur la Lune
mais je viens d’un pays du Soleil
et même d’autres étoiles

je vole
la flemme
de ceux
qui ne l’ont
pas assez

je prône
le port du voile
dès l’école maternelle
si le port est en mer
et si la voile est une âme
qui prend le large

je lâche très souvent dans le vent
des traînées de substances chimiques
sur d’insouciantes populations mais
jamais par avion

je participe
chaque soir
à des dîners
satanistes
où l’on donne
de la bouillie
véganienne
à des fœtus
diablement
développés

j’ai un
cerveau
reptilien
illuminé

je complote pour
qu’on se pelote

j’ai encore
plein de secrets
dont les médias
n’ont vraiment
rien à cirer


King-kong

tumblr_mfkobrK2yJ1rou798o1_500

moi homme
moi fort
moi trouver femme
moi construire hutte
moi naître enfant
moi chasser zébu gnou
moi gagner pastèques
moi fuir liane en liane
moi rêver roi
moi rêver jungle
moi fané
moi mort

illustration : Schim Schimmel, Testing Water


Selfie

selfie1

yo yo
hi I
salut moi


Moi je, et un autre

Fight-Club-fight-club-4646239-1706-960

« T’es juste une création de mon esprit ».
En buvant sa bière,
l’autre type se décomposa.

 


Je ne crois pas en Dieu : c’est un blasphème

Je ne crois pas en Dieu : c'est un blasphème de penser que ce truc soit assez con pour nous avoir créés pour qu'on nous blâme ou qu'on nous récompense comme dans un jeu ; il m'a fait libre, en vie, et c'est déjà mon châtiment ou ma rétribution. Je n'ai aucune foi en la nature : par chez moi les montagnes ont la beauté de fleurs qui vous invitent à reproduire toujours la même erreur ; ça pour crever et pourrir, au dessous de froids gravats qui dissimulent son hostilité ! En l'homme je n'ai pas non plus confiance : nous avons envahi la Terre (je n'ai envers les inconnus aucune méfiance, mais il est clair que les « malheurs d'autrui » ne gênent que s'ils produisent trop de bruit), et nous n'allons cesser de nous gêner... Bien sûr, je n'ai aucune confiance en moi : étant d'une maladresse extrême, et lâche, tout ce que je fais tourne autour de moi, vise à hausser l'image de moi-même qui est d'ailleurs sans doute un vrai problème ; mon cœur, peut-être froid comme une roche ? Je m'en remets donc à toi, mon amour, et ce n'est pas une autre niaiserie : puisque ce sentiment sincère et pur n'était peut-être pas qu'un simple jeu, il n'est pas impossible, après tout, que je croie en ces énormes conneries.

%d blogueurs aiment cette page :