Archives de Tag: nuages

Regarder passer les falaises
en grimpant dans le ciel

celui-là ressemble à un clebs
et lui on dirait une mémé
regarde regarde
une grosse quenotte
un condor géant
une tête de macaque
la pierre aussi a ses nuages
ils font juste plusieurs
milliards de tonnes de siècles

(extrait de Glace Belledonne, éditions de La Pointe Sarène, 2017)


Paysage
HD

ciel bleu :
un fond d’écran
sur ton mobile

nuage :
là où toute ta mémoire synchronisée s’envole
et restera après ta mort
tant qu’il y aura de l’électricité

soleil :
souriant
comme
sourirait un
emoticon

oiseaux :
ancienne sonnerie désuète

forêt :
arborescence
de sites
ou de fichiers
touffus
à explorer

rivière :
tu baignes toujours deux fois dans le même flux d’actus

montagnes :
les murs immenses
de ton accoutumance

promeneurs :
profils qui fuient quand tu les double-cliques

aimée :
jamais la même
jamais une autre
toujours virtuelle

fenêtre :
faille dans
un écran
pour s’aérer
l’hébétude

 

image : auteur inconnu, source web


51ba506f55997cc6446a885892d8ce82
la Chartreuse n’a les chicots blancs
qu’une petite partie de l’hiver

sinon
y sont plutôt jaunes en automne
et même carrément verts à la belle saison

sur sa langue
vallonnée
un village
se tient au
frais comme
un bonbon
dans la neige

c’est clair
qu’on claque un peu
des crocs sous son palais

infiniment bleu
mais quand
on a la gueule dans les nuages
ça passe tout d’suite bien mieux

 




les montagnes
sont des fleurs
de pierre
qui fanent
moins vite

(zoom)

quelques nuages
viennent parfois
y butiner
l’air frais

(zoom)

une ou deux fois
par semaine
le ciel pulvérise

(zoom)

un peu
de pluie

(zoom)

pour éliminer les parasites

(j’ai oublié mon appareil photo mais j’ai quand même pris des poèmes)

 …


L’amour-propre est un doux flash publicitaire pour une marque de gel douche dont j’ai été privé au cours d’une grande partie de mon enfance

(Hymne d’automne)

18f381bb26bd16ca0a94b6202f02ddb1

de l’or dans les oreilles
des pépites au fond du pif
plein d’étoiles sur la peau
trois nuages au creux du nombril
la goutte de pluie au bout du zgeg
une petite trace de nuit au slip
et les panards peuplés de cèpes
il ronflait d’un air charmeur


photo : Impermanence_untitled_monamour
de Seung-Hwan Oh


Miss météo bidon

(Elle annonce que du mauvais temps… Elle se goure quatre fois sur cinq… En plus elle est même pas jolie… Mesdames… Messieurs… Applaudissez… Miss météo bidon…)


meteo

ah
les prévisions météo
d’ma p’tite voisine
toute une science des nuages…
« c’est fini les beaux jours »
« va y’avoir un orage de cinglés à l’ouest »
« t’as du vent dans la tête mon petit »
« dans quarante ans on s’ra tous tout bronzés »
euh… miss… j’passais juste prendre la tempête
j’testais l’agitation des particuliers
j’voulais seulement parler d’la pluie
et du beau temps…


Regarder passer les falaises en grimpant dans le ciel

1ee0a52f7d0ba5eff83d2d95575ae90d

celui-là ressemble à un clebs
et lui on dirait une mémé
regarde regarde
une grosse quenotte
un condor géant
une tête de macaque
la pierre aussi a ses nuages
ils font juste plusieurs
milliards de tonnes de siècles


Le cycle de l’homme

fa9524f2fc57aac1e06e2471a7acb82d

tombés de eau
nés blancs
comme neige
et pluie
fondre en enfance
dévaler les alaises
à s’la couler
vers les douces
aux séants
houleux la tête déjà
dans les nuages


Un ogre au balcon

ecaf46fe2d1f4c92fa773d434da34082

mon quartier sur la langue
papilles tuilées de toits

des forêts derrières les gencives
et les chicots tout blancs
comme des sommets enneigés
aux lèvres pleines de nuages
saignants tellement j’en ai
bouffé des couchers de soleil

source photo : Joe Webb


Dégradé

310da3f96899b4257bb7a64822d0b998

idées noires
murs gris
nuages blancs
passent comme
des moutons


%d blogueurs aiment cette page :