Archives de Tag: poèmes

« La Forêt », dessin d’Isabelle Porta, et mon texte qui l’accompagne, sont dans le dernier numéro de Violences, avec plein d’autres belles choses toutes mignonnes… La couverture est de Guillaume Decock. On se procure cette revue en contactant Luna Beretta.

 


– Papa ! On est dessus quelle planète nous ?
– On est sur la Terre. Cette planète-là.
– Est vrai ? On est dessus cette planète nous ?
– Non, ça c’est Mars. Nous, on est sur la Terre. Celle-là.
– Est vrai ? On est dessus cette planète ?
– Non, ça c’est Mercure. Nous, on est là. Sur la Terre.
– On est dessus cette planète ?
– Non, ça c’est Vénus. C’est pas la Terre.
– Cette planète ?
– Ça, c’est Neptune.
– Celle-là ?
– C’est Jupiter celle-là. Nous, on est sur la Terre. Celle-là. Celle qui est bleue.
– Et Juliette ? Elle est dessus quelle planète, Juliette ?
– Juliette ? Elle est sur la Terre, comme nous ! Pourquoi ?
– Dessus la Terre ! Pareille à nous ! Ouuui ! Je l’aime beaucoup Juliette, moi !

(dialogues philosophiques avec un gentil p’tit démon)

photo de thenewclotheshorse


un nouveau dessein légendaire avec Eric Demelis


Six de mes poèmes traduits en anglais par Pauline Levy Valensi sur le site New Poetry in Translation, it rocks !


l’esprit des lunes
(fumeur de poèmes)

shoobig-bang

ce soir
le ciel
est un délicieux
space cake géant

un grand rail d’aurore boréale
avec un peu de poudre de réel

après si vous voulez
j’ai aussi des rivières
d’étoiles à picoler

(livre d’artistes fait en deux exemplaires avec Thierry Lambert)


Parution : Maximes de nulle part pour personne  éditions Voix d’encre

« Trente-cinq personnages créés du fond des labyrinthes imaginaires d’Eric Demelis, isolés dans de petites vignettes dont Perrin Langda s’est efforcé de capter l’état d’esprit… »

Extrait :

 

     Terrien du Tout. Fils de bactérie. Va niquer ta mer. Pauv’ continent. Face de péninsule. T’es plein d’moutons. Tu pues du culte. Et t’as un gros néant. Alors ? Tu t’trouves toujours bobo ?

 

• format : 15 x 21 cm
• pages : 80 (35 textes, 35 illustrations)
• ISBN : 978-2-35128-139-0

Prix : 18 € + 3 € fdp

 

A commander ici quand le site sera à jour, ou bien en envoyant dès maintenant un chèque et votre commande à cette adresse, ou encore en me contactant si vous souhaitez un exemplaire dédicacé.

si j’avais su bébé
ce jour où tu t’es allongée auprès de moi sous un buisson
à l’arrière de notre lycée avec une bouteille de Pisang Ambon
que dix-sept ans plus tard tu m’aurais fait deux beaux bambins
j’aurais peut-être pas perdu du temps avec d’autres nénettes
j’aurais peut-être pas goûté seulement à la boisson
j’aurais peut-être plus fumé ton mec si j’avais su bébé
ce jour où tu t’es allongée auprès de moi sous un buisson
que toutes ces rêveries roulées dans l’herbe bleue
j’aurais bien pu risquer une ou deux bosses
j’serais resté pour t’embrasser
j’aurais pas fui avec la sonnerie
si j’avais su bébé
chérie

(ronds dos
à quatre reins)



– Papa !
Y marche le zizi à toi pour faire pipi ?
– Hein ?
Mais ça va pas de me demander ça ?
– Un jour,
voulais faire pipi avec Papi moi !
Mais Papi
l’a dit à moi le zizi y marche pas !
L’a dit
a le trou à le ventre !
Et !
Met une paille dedans !
Une paille !
Dedans le ventre !
– Euh… oui…
Un peu comme dans un verre de jus d’orange…
– Ha ! ha ! ha !
Le pipi de papi c’est le jus d’orange !
Ha ! ha ! Et coule !
Coule jus d’orange à le ventre à papi !

(dialogues philosophiques avec un gentil p’tit démon)


Deux événements où je serai présent en septembre :

– une exposition d’Eric Demelis du 1er au 10 à Grenoble ; nous y présenterons certains de nos dessins légendés et j’y ferai une lecture pour le dévernissage le 9, à l’occasion de la sortie de nos Maximes de nulle-part pour personne chez Voix d’encre :

– l’exposition « Autour du livre d’artistes » du 15 au 17 à Rives, où j’exposerai mes livres d’artistes en compagnie d’autres auteurs et plasticiens :


Three poems from France

Trois poèmes extraits de Quelques microsecondes sur Terre et traduits en anglais par Pauline Levy Valensi sont sur la revue en ligne World Literature Today. Yeah man !!!



%d blogueurs aiment cette page :