Archives de Tag: poète

Content de faire partie de l’Anthologie Courts-Circuits, préfacée par Emmanuel Merle, et qui rassemble une quarantaine de poètes isérois. Pour se la procurer, contacter les éditions Sciriolus par mail à sciriolus@gmail.com. Extrait :
..

à quoi pensent les chiens
quand ils vont chercher la balle ?
ont-ils trouvé Dieu ?

Romain D’Onofrio


f101b95959a0236fbf0f21bd38c4f9f0

tutoriel
pour devenir poète
au 21e siècle


la poésie
est un jeu
vidéo

ouvre un blog
ton score
c’est le nombre de vues par jour

en bref
tu vas devoir parler aux robots et aux hommes
environ deux-trois fois par semaine

assez souvent pour que les algorithmes
te fassent apparaître assez haut
dans les résultats de recherche Google

mais pas trop
faut bien qu’un être humain ayant d’autres occupations
puisse soutenir le rythme des publications

tu perds
quand les robots
oublient ta page

les méchants c’est les trolls
les spams d’escrocs
et les comptes piratés

les gentils c’est les blogs d’éditeurs
les visiteurs-lecteurs fidèles
et les appels à textes de revues

tu gagnes
si quelqu’un dit
merci

tu vas quand même pas avoir peur de vouloir qu’on te lise
ou honte de caresser l’espoir qu’on te comprenne un peu
c’est pas comme si c’était qu’un vulgaire acte de communication

encore une fois
le but est de sauver le monde
mais personne n’y arrive jamais


Qui c’est qu’a réussi à placer sa tête de patate dans le Dauphiné Libéré ?
C’est bibi…  et Fred Griot aussi…

dauphine231116


Immense joie d’être dans le n°56 de la revue Bacchanales illustrée par Germain Roesz et éditée par la maison de la poésie Rhône-Alpes, dont je remercie toute l’équipe. J’y suis très bien entouré aux côtés de 57 autres auteurs.

Sommaire et plus d’infos ICI.

Et voici deux extraits des textes de Thomas Vinau, qui m’ont bien plu : 

thomasvinau1img_20161105_082249

thomasvinau2


Un poème de Jim Harrison tiré de L’éclipse de Lune de Davenport et autres poèmes, éditions La Table ronde, paru en 1996 sous le nom After Ikkyu and Other Poems et traduit par Jean-Luc Piningre.

9781570622182

Sometimes a toothpick is the most important thing,
others, a roll of toilet paper. If you forget red wine
and garlic you’ll become honky, new age incense
dressed in invisible taffeta. Eat meat or not,
try weighing your virtue on that bathroom scale
right after you crap and shower. You’re just a tree
that grows shit, not fruit. Your high horse is dead meat.

***

Parfois le plus important reste un cure-dents,
d’autres, un rouleau de papier toilette. Si tu oublies le vin rouge
et l’ail, tu deviendras petit Blanc, encens new age
vêtu d’invisible taffetas. Végétarien ou pas,
essaie de peser ta vertu sur la balance de la salle de bains
juste après les selles et la douche. Tu es un arbre
à merde, qui ne donnera pas de fruits. Tes grands chevaux ne sont que viande froide.


Fais passer l’poème : Pierre Autin-Grenier

PAG

blanc

C’est quand il n’y a rien à faire qu’il n’y a vraiment pas une minute à perdre.

blanc

Le poète est avant tout semblable à la seiche, qui jette derrière elle son petit nuage d’encre pour mieux protéger sa fuite.

blancTricycle ! Mobylette ! Mercédès ! Corbillard ! Amen !

 

Extraits du recueil d’aphorismes Le poète pisse dans son violon (version symphonique), Pierre Autin-Grenier, éditions Les Carnets du Dessert de Lune, 2010.


miaou

b34b809fdc2843e7b9671e09e74b4b8b

j’ai été môme
puis rockeur
je suis tombé amoureux
j’ai grimpé des falaises
j’me suis mis à la pêche au lancer
j’ai appris la guitarra flamenca

j’ai tenu compagnie à des p’tits vieux
et j’ai même écrit dans le Dauphiné
pour payer mes études

de biochimie et de littérature
me voilà prof de français
poète ou un truc comme ça
et puis aussi papa
qu’est-ce que j’vais bien
pouvoir inventer encore ?
ça fait un peu plus de
neuf vies
je suis
toujours
sur pattes

illustration : « Zoo portraits », Yago Partal


Poète, supersoldat

mask-smelling-flower_4487_600x450Poète, supersoldat, ils l’ont cueilli dans un sous-bois. En treillis militaire. Avec une cape. Un masque à gaz. Et un bouquet de fleurs en main.

Extrait de L’Aventure de Norbert Witz’N Bong ! – à paraître à l’automne 2014 chez Les Tas de mots. Préface de Thierry Roquet.


Pensées

Qu'est-ce qui a fait de vous ce trouble-fête Heureux dans les nuages ou dans les astres ? Tous ceux qui veulent vivre ont le même but Est-ce le bonheur d'un autre qui les frustre ? Vous vous êtes levé sensible un jour Tout à fait dissolu là dans le monde Des arbres, des passants et des voitures Calme et incohérent plein d'inquiétude Les gens vous fuient comme un extraterrestre Ou vous enferment dans des lieux communs Ont fait de vous un doux rêveur (mais rustre Aux discours niais singuliers et brumeux) Vous ne saisissez plus confus modernes Les bavardages des masses nocturnes On vous a décidé perturbé triste Le plus grand nombre pense que vous faites Partie des plus risibles des artistes Enfin, vous comprenez vous êtes poète

Les poètes sont parfois de gros casse couilles

Les poètes sont parfois de gros casse couilles
Ils ne sont pas si drôles qu’ils le pensent
Et vous rabâchent leur souffrance
Ou leur vision du monde à la con

Tout ça vous force à faire marcher votre cerveau
Ce que vous comprenez vous semble déprimant
Et vous détourne de ce qui vous plaît vraiment
Regarder de la merde vautré devant la télé


%d blogueurs aiment cette page :