Archives de Tag: poètes


coucou
moi c’est Robert le rossignol
je voulais seulement signaler
que quand on chante
avec les potes
c’est pas pour servir d’allégorie aux poètes
c’est plutôt qu’on a envie de se reproduire
tu m’diras les poètes aussi
mais quand on y pense
un canard c’est plus une espèce
de mini dinosaure tout dégénéré
une poule en liberté quoi
avec un cerveau rabougri en plus
et qui fait même pas la taille d’une noix
tu vois ça m’étonnerait qu’un pigeon ait
un semblant
de sentiment
d’une quelconque profondeur
quand il vole au-dessus des nuées
« par-delà les frontières »
en fientant
sur vos têtes
alors
voilà
c’était Robert le rossignol
message aux ménestrels
foutez la paix aux trucs qui volent
pas de vos
propres ailes

..

(antipoème)


Aidez les éditions Sciriolus à financer l’anthologie Court-circuit, qui sortira en avril 2017 et présentera des poètes et slameurs contemporains isérois. En cliquant sur la couverture, vous pouvez lire des extraits, réserver un exemplaire et d’autres choses…

large_couverture1-1486920820-1486920835


Poème sur panneau lumineux

smiley

Un truc de moins à faire dans ma liste de trucs à faire avant de rien ne plus rien faire du tout : afficher un poème sur les panneaux lumineux d’une ville. C’est dans le cadre du concours « affichez vos poèmes » du printemps des poètes de la ville de Lyon. Le poème s’intitulait « 😉 » mais le titre a sauté…


Printemps de Durcet

Je serai présent en mots et en pensée, mais malheureusement pas en personne, à Durcet, capitale de la poésie pour le week-end. Un grand merci à Jean-Claude Touzeil de m’y avoir invité.

11148546_10153304306842033_3416490297716592335_n 11133834_10153304338342033_1743891651259443871_n

 

 

 


Fausse vraie pub pour la revue Cohues

– Oh la la ! J’en ai marre de cette revue qui laisse des taches écrire leurs amourettes niaiseuses…
– Quoi ? Tu te fais encore chier à lire de simples revues X ? Tiens, regarde plutôt celle-là : des voisins qui copulent comme des bêtes, des paysannes qui sucent des eskimos, des profs d’allemand sadomasos, des poètes en manque qui grimpent sur des bites d’amarrage, des handicapées nymphomanes, des bimbos en string sur les plages de Californie, des jolies filles qui jouent au tennis avec leurs violeurs, et une gentille petite mamie bavarde, avec de vraies taches de… Marie-Charlotte ? Marie-Charlotte ! Tu oublies ta revue ! Où peut-elle bien courir si vite ?…

COHUES : BIEN PLUS QU’UNE SIMPLE REVUE X

Blague à part, le n°12 de Cohues existe encore, et ça se passe ici :
http://www.cohues.fr/

lessive X


%d blogueurs aiment cette page :