Archives de Tag: printemps


Allergie aux poèmes de printemps

036b01641f70fb2b8e758e16b5106319

étoiles

humains

flocons
de pollen

on tourbillonne
tous
au pif

dans l’Et’
l’Eter’

dans l’Eternité

illustration : Eugenia Loli


Poème sur panneau lumineux

smiley

Un truc de moins à faire dans ma liste de trucs à faire avant de rien ne plus rien faire du tout : afficher un poème sur les panneaux lumineux d’une ville. C’est dans le cadre du concours « affichez vos poèmes » du printemps des poètes de la ville de Lyon. Le poème s’intitulait « 😉 » mais le titre a sauté…


Printemps de Durcet

malcolmdechazal

Sur le blog biloba, animé par J.-C. Touzeil, on peut lire un compte-rendu en 17 épisodes du printemps de Durcet, avec des photos et les poèmes qui ont été lus et balisent le chemin des poètes. Un de mes textes en faisait partie, parmi de très beaux poèmes comme celui-ci, de Malcolm de Chazal :

 


Printemps de Durcet

Je serai présent en mots et en pensée, mais malheureusement pas en personne, à Durcet, capitale de la poésie pour le week-end. Un grand merci à Jean-Claude Touzeil de m’y avoir invité.

11148546_10153304306842033_3416490297716592335_n 11133834_10153304338342033_1743891651259443871_n

 

 

 


Printemps des villes

tumblr_mzbi4hf80y1t3hbhyo1_250

dès la fin de l’hiver
sous la fine dernière
couche d’asphalte
on peut parfois voir
percer la tige fragile
d’une paire de jambes
au bout desquelles
les fleurs d’une minijupe
dans le vent frémissent
(même s’il fait encore très
légèrement frisquette)


Les Tas de mots n°12

Tas de mots du printemps !

J’attends qu’un cumulonimbus le glisse dans ma boîte aux lettres en rentrant chez lui, mais paraît qu’un de mes poèmes est au sommaire.

C’est une revue papier à laquelle on peut s’abonner via Morgan Riet, dont l’adresse est sur le site de la revue : cliquez sur l’image pour y accéder.

TDM12


Joyeuses Pâques

Il avait bien géré son coup, Jésus Pour se mettre d’accord Avec les charlatans du XIIe siècle Et pour ressusciter Pile au début du printemps Pile à l’époque Des œufs de Pâques Et des lapins féconds Il ne leur restait plus qu’à rajouter les cloches Faut pas nous prendre pour des cons Rien n’a vraiment changé depuis Les fleurs renaissent et meurent Au rythme des saisons Ce sont les mêmes fêtes, toujours Avec un temps de chiotte, sous la pluie

Ainsi cela se passe-t-il

 Pause de midi au printemps Au vent violent les jupes volent Dans ma sacoche une bague D’or blanc sertie de diamants Sous un écran géant un héraut joue un air Cliquetis d’une fausse guitare en plastoc Très amicalement le rasta Riké Et une clocharde déjeunent dehors Tout ça ne rime à rien Je suis quand même heureux Tandis que le clown blafard Aux lèvres rouges intervient Ainsi cela se passe-t-il Sur la terrasse du Mac Do 

juin 2010


Printemps d’argent

 
Printemps d’argent 
                   la ville 
          nouvelle 
            s’éveille au vent 

Indifférents défilent 
     passants et véhicules 

Sur le trottoir 
       un homme 

meurt

JT, mort d’un S.D.F. guatémalien
à New York
le 25 avril 2010


%d blogueurs aiment cette page :