Archives de Tag: Terre

9 petits riens
qui forment un tout


tous les continents
se sont construits dans la même terre
ils se confondent au fond des océans

dans tous les océans
dans toutes les mers
dans toutes les rivières
dans chaque nuage
même dans ton corps
c’est la même eau

nous
sommes tous
des nuages
puisque le ciel commence
juste au-dessus du sol

tes veines
sont pleines
de bleus
du ciel :
les sens-tu
entrer dans
tes alvéoles
et tes artères ?

moi mon sang est un genre de mélange
de cailloux de torrents de courants d’air d’étoiles
et toi ?

la tête dans l’univers
et le pied au plancher
sur notre grand vaisseau-planète
on avance tous vers le néant

fuir l’inconnu
pour retrouver
le vide
en nous

le secret
de la vie
se cache dans un noyau
sous la membrane d’une cellule
sous une peau recouverte de tissu
entre les quatre murs de la maison
derrière la clôture d’un jardin
de ce côté du panneau qui borne la ville
avant la frontière d’un pays en pleine prairie
à l’intérieur d’une atmosphère criblée de trous
dans l’enceinte d’une ceinture d’astéroïdes perdus
au milieu d’un interminable vide intergalactique
avant la légendaire limite de l’univers connu
se cache le secret de la vie
(et après aussi)

il est plus important
celui qui n’appartient
à rien


la Terre est bleue comme un 😉


depuis le fin fond de la cuve grenobloise
le ciel semble rond comme un grand œil bleu
bordé par une paupière de falaises

à la cime de celles-ci
les cyprès oscillent
en un clignement de cils

la pupille blanche
d’un nuage passe

tu te regardes
de l’intérieur

……………………………………..

qu’est-ce que tu vois ?

(poèmes universels pour microbes)


un livre d’artistes tout à l’encre de Chine, avec Françoise Giraud


en faîte…

en faîte
cet arbre
c’est pas vraiment un arbre comme les autres
c’est un arbre qui croît sous la terre
les taupes volantes
croisent ses longues branches
il arrive parfois même qu’un lombric
vienne
gracieusement
se poser
dessous
au fond cet arbre
c’est vraiment pas un arbre comme les autres
il a ses grandes racines entièrement enfoncées dans le ciel
qui s’abreuvent d’air
et puis personne ne voit l’oiseau aveugle
en ses galeries qui creuse sa route
dans la
lumière


Tête de bois ! Tony Palladino, 1968

6 graines de poème
à planter dans une tête bien molle


les arbres
tiennent le ciel
dans leurs feuilles

ils créent leurs corps
avec de la lumière

plantent leurs vies dans le sable

leurs troncs
agrafent
l’ombre
du vent
avec les rêves
des cailloux

en fait s’ils tiennent la Terre
entre leurs grandes racines et le ciel dans leur feuilles
c’est pour nous éviter qu’elle et lui se séparent

et aussi
que les gens
dans les nuages
quittent
le
sol


– Papa ! On est dessus quelle planète nous ?
– On est sur la Terre. Cette planète-là.
– Est vrai ? On est dessus cette planète nous ?
– Non, ça c’est Mars. Nous, on est sur la Terre. Celle-là.
– Est vrai ? On est dessus cette planète ?
– Non, ça c’est Mercure. Nous, on est là. Sur la Terre.
– On est dessus cette planète ?
– Non, ça c’est Vénus. C’est pas la Terre.
– Cette planète ?
– Ça, c’est Neptune.
– Celle-là ?
– C’est Jupiter celle-là. Nous, on est sur la Terre. Celle-là. Celle qui est bleue.
– Et Juliette ? Elle est dessus quelle planète, Juliette ?
– Juliette ? Elle est sur la Terre, comme nous ! Pourquoi ?
– Dessus la Terre ! Pareille à nous ! Ouuui ! Je l’aime beaucoup Juliette, moi !

(dialogues philosophiques avec un gentil p’tit démon)

photo de thenewclotheshorse


..

Lanterne pour grandes personnes qui ont peur dans le noir

les humains
sont des trous
dans la Terre

ils ont l’air cons mais ils sont pleins de toutes petites étoiles filantes
qui leur sortent du nez de la bouche des oreilles ou du popotin

en fait ils vivent sur une immense veilleuse
et les astres qui virevoltent à leur plafond
dans les ténèbres sont l’inverse de leurs ombres


Couverture et texte d’un livre-tortue réalisé avec Françoise Giraud

 

img045

img046


qu’est-ce qu’elle boit maman ?

TTTHÉ !

qu’est-ce qu’il boit bébé ?

LLLLLAIT !

qu’est-ce qu’il boit papa ?

PPPPPPASSÉ !

ha ha
nooon
« café »

PPPASSÉ !
PPASSÉ !

mmmh
en fait
tu as raison
et
c’est pour ça que papa parle pas le matin

laisse-le
tremper ses yeux dans son

PPPPPPASSÉ !
PPASSÉ !
PPPASSÉ !


***

Ici c’est là-bas
(paroles d’un enfant sage après deux ans de réflexion sur le sens de la vie)


Poupée rhube

f9fadc3be1f6d8d2c5808e782bdd403a


mon ange

la Terre n’est
qu’un atome

la galaxie
une minuscule
petite bactérie

y’a tout l’univers
qui pendouille
à ton néanmoins
si céleste nez


%d blogueurs aiment cette page :