Poésie assistance 24/24

 (veuillez renouveler votre lecture ultérieurement)

female-indian-telephone-switchboard-operator-helen-of-many-glacier-hotel-26-june-1925

ce poème vous sera facturé
seize secondes de temps libre
pour toute question
sur le sens de votre vie
tapez 1
pour un bref aperçu
de l’avenir de notre monde
tapez 2
si vous souhaitez seulement
parler à un être humain
tapez bip
nous sommes désolés
en raison du trop grand nombre d’usagers de la Terre
nous ne pouvons donner suite à votre demande


Attention peinture fraîche

pilot-plane-selfie-flying-sky-13952428950

page web
remplie
vie réelle
vide

 

source photo


Petit vert de Chartreuse

Aiguebelette3

des nuages
frais barbotent
dans l’eau bleue
du ciel pendant
que les montagnes
coulent à grosses
gouttelettes depuis
le lac vert où on boit
un coup en terrasse

 


Ce qui reste

La revue en ligne Ce qui reste publie chaque jour environ cinq poèmes d’un auteur contemporain. On peut s’y abonner en entrant son adresse mail en bas. Pour lire l’auteur du jour (youpi, aujourd’hui, c’est moi), c’est ; pour lire les auteurs précédemment accueillis, c’est


Ordonnance pour le Nième ciel

juvapatrèbienLe Rivotril® ça trie les rêves… son cortex est un peu sur planète Léponex®… oui… gavez-le bien de Gaviscon®… et s’il déprime, c’est Dépamine®.

Extrait de L’Aventure de Norbert Witz’N Bong ! – à paraître en septembre 2014 chez Les Tas de mots. Préface de Thierry Roquet.


Itinéraire pour aller nulle-part

Ce poème m’a été dicté par la voix de mon GPS le 12 août 2014 à 18h53, alors que je m’apprêtais à rentrer tranquillement de vacances.

dans 6 mac9fe686474017accead4ff9d24c7c98
après le jardin pour enfants
prenez immédiatement à droite
rue du grand Univers
continuez sur l’autoroute de la connerie
sur sept cent cinquante-trois kilomètres
direction le tunnel des pigeons
prenez l’impasse de votre dernière chance
faites demi-tour au plus vite
le chemin que vous empruntez
n’est pas référencé

source photo


Danger chute de rien

13211-Burn-The-Dandelions

faudrait avoir juste
une fois dans sa vie
volé en parapente
depuis le faîte escarpé
de la Dent de Crolles
par une fin d’après-midi
très légèrement agitée
pour se sentir comme
une graine de pissenlit
détachée de sa fleur
en pompon sous l’effet
d’un souffle de ses lèvres
sauf que le seul type
qui ait voulu tenter le cou
elle l’a renvoyé batifoler
au bout de son cerf-volant


United colors of béton

ae013271f27a95ef11254fd9fea530db

des blanches
des roses
des bien dorées
des noires et même
des violettes
l’homme qui aimait
un petit peu trop
les jambes des femmes
est tombé dans les fleurs

 


Bande de gazon

landmiune

cher voisin
votre lierre
dépasse un peu
sur ma pelouse
envoya-t-il
valdinguer sa tondeuse
de l’autre côté de la haie
en faisant gicler
le sang vert des pissenlits
et de la mauvaise herbe
et du gazon en friche
un dimanche matin calme


source photo


Ode d’emploi pour (re)construire sa vie

vie à meubler

être à deux est commode
utiliser un tapis doux
pour amoindrir les blessures
1 – insérer la vis A dans le trou B
2 – reconstruire tout son je l’ego
3 – pas à pas comme un petit enfant
ouvrir son pack bonheur en kit*
(*vendu pour tout achat d’une
seconde vie à meubler soi-même)

source photo


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 649 autres abonnés